Discrète visite au Tchad de Hemeti, numéro deux du pouvoir militaire soudanais – Rfi

Le vice-président du Conseil militaire de transition soudanais Mohamed Hamdan Dagalo, alias Hemeti, a fait un passage éclair à Ndjamena. Une visite destinée à négocier un cessez-le-feu avec la rébellion du Darfour.
Le dispositif protocolaire pour la visite était léger : pas de tapis rouge ni de sirène. C’est le traitement réservé aux officiels soudanais depuis la fin de l’insurrection qui a renversé Omar el-Béchir. En fait, il y a eu deux délégations soudanaises. La première est arrivée mercredi. La seconde s’est posée jeudi et a été dirigée par Mohamed Hamdan Dagalo, le vice-président de la junte au pouvoir à Khartoum.

Selon nos sources, Mohamed Hamdan Dagalo, alias Hemeti, est venu négocier un cessez-le-feu avec les responsables du Mouvement pour la libération du Soudan et le Mouvement pour la justice et l’égalité, deux groupes rebelles basés dans le Darfour, à la frontière Tchado-Soudanaise.

Pour Ndjamena, qui surveille comme le lait sur le feu ce qui se passe chez son voisin de l’est, il s’agit d’abord d’assurer la sécurité à ses frontières. C’est aussi sans doute la raison pour laquelle l’ambassadeur du Tchad au Soudan, Saleh Hamid Eguera, a été rappelé jeudi soir. Il est remplacé par Abdoukerim Koïboro, originaire lui aussi de l’Est tchadien.


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse