Deby au général Abba Ali Salah : « ou tu gagnes la guerre du Tibesti ou tu disparais de ma vue pour la vie »

Les temps sont durs pour le général 4*, Abba Ali Salah, le ministre de la défense et de
la sécurité, beau fils de Deby. Délateur, fourbe, traitre (selon Toubou media), le ministre de
la défense accumule des déboires depuis sa nomination au poste de super ministre de la
défense et sécurité.

D’abord, il y a eu cette histoire de 17 véhicules venant du Niger, escortés par les
services du ministre ; jusqu’à ce jour l’énigme n’a pas été résolu : à qui appartiennent ces
véhicules et quel est l’objet de leur arrivée au Tchad ? Des spéculations vont bon train, selon
certaines rumeurs, les véhicules seraient destinés à Boko Haram, ce qui ne serait pas du tout
étonnant vu l’implication de Deby et de ses commanditaires français et ceux du Golf, dans la
gestion du dossier Boko Haram ; d’autres rumeurs parlent d’un convoi des narcotrafiquants
mais intercepté par inadvertance par des patrouilles tchadiennes que le ministre aurait
oublié de les avertir. Les véhicules furent arrêtés, puis libérés et de nouveau arrêtés ; Deby,
intermédiaire des narcotrafiquants serait très remonté contre son beau-fils de ministre.

Ministre de la défense et de la sécurité – c’est la première fois qu’un ministre cumule
les deux fonctions, Abba Ali Salah devrait rassurer les tchadiens dans leur vie quotidienne ;
mais hélas c’est tout le contraire depuis sa nomination, on dirait qu’on lui a jeté du mauvais
sort,, la preuve : l’état d’urgence suivie des graves violations des droits de l’homme ; à
l’intervalle d’une semaine, des prisonniers sont exfiltrés et abattus, en signe de vendetta, à
Abéché et à Goz-Beïda, au sud du pays le phénomène d’enlèvement des jeunes enfants
contre rançons prend des proportions inquiétantes. Cela ne faisait pas partie de la culture
tchadienne et provoque un exode des jeunes vers le Cameroun voisin.

Tout ce qui est dit ci-dessus est habituel aux tchadiens, que ce soit l’accointance du
pouvoir avec les terroristes de Boko Haram ou avec les narcotrafiquants, mais le plus dur
pour Abba Ali Salah, est la guerre au Tibesti, qui était la raison principale de sa nomination à
la défense. Le pouvoir mène, depuis presque trois ans une guerre larvée au Tibesti ; le but
est de chasser les orpailleurs et les locaux de la zone aurifère et faire main basse sur les
ressources minières de la région comme ce fut le cas du pétrole de Doba. Plusieurs raides
meurtriers furent effectués contre les orpailleurs et les locaux, lesquels demandent tout
simplement que l’exploitation de l’Or se fasse selon les lois de la république c.à.d. dans la
légalité et transparences totales, ce qui n’est pas du gout de Deby qui veut l’Or du Tibesti
pour lui et pour sa famille, d’ailleurs c’est sa propre société, gérée par un de ses neveux qui
s’est positionnée depuis longtemps pour l’exploitation de l’Or du Tibesti. Enfant du terroir et
beau-fils, Abba Ali a promis à son beau-père qu’il va nettoyer la région, et des orpailleurs et
des locaux, en moins d’un mois. Malgré l’impressionnant armada du pouvoir amassé autour
de la zone, malgré les manœuvres dilatoires du ministre, le Comité d’auto-défense tient bon,
ce qui irrite Deby qui a donc menacé son beau-fils de renvoi.

A l’heure où ces lignes sont écrites, Deby tente d’encercler toute la zone. Pour ce
faire, toutes les garnisons militaires du pays sont entrain de faire mouvement vers le Tibesti ;
Deby lui-même serait entrain d’établir son QG à Faya, mais selon nos sources la population
est sereine et ce, pour deux raisons : une grande campagne relayée par les réseaux sociaux a
été faite dans les milieux militaires contre cette guerre injuste et le moral des habitants de
Miski est plus haut que le mont Emi-Koussi.
God bless Miski.

Correspondance particulière
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

2 Commentaires

  1. Le Ministre de la défense et de la sécurité n’a pas encore fini son mandat nous avons besoin de lui car il est le premier ministre de la sécurité et de la défense qui a travaillé honnêtement et il n’à pas le droit d’entrer dans les conflits régionaux et le président ne doit pas le menacé

  2. Borkam Djignimon

    Franchement que Allah le Dieu miséricordieux que nous prions réagisse et rende justice pour la nation Tchadienne prise en otage par la France de Deby, les parents de Deby et les Alliés sataniques de Deby.on a pas besoin ne serait un seul membre du gouvernement actuel ou a venir, on a besoin d’un gouvernement libre, jeune, démocratique, patriote, intègre, loyal et attaché par l’amour du pays.la prolongation de vos règnes avec la 4 eme républiques prendra fin bientôt. que le ministre perde sa fonction ou pas, la nation tchadienne ne tire profit de rien car tout repose sur la malhonnêteté de l’état et de la personne qui s’en ait accaparer de tous les pouvoirs

Laisser une réponse