Un vibrant hommage à la vaillante population du Tibesti!

La population du Tibesti, à travers le comité d’autodéfense, a remporté une victoire éclatante face au despote de N’djaména ; la victoire est éclatante pour le Comité et la défaite est cuisante pour Deby et consorts. Indépendamment de l’issu des négociations en cours, la victoire du Comité est historique ; historique, par sa forme pacifique et strictement revendicative de ses droits légaux mais aussi dans son fond consistant à une résistance sans limite ; historique, c’est la première fois dans l’histoire politique mouvementée du Tchad qu’une population organisée, convaincue de la justesse de sa cause, a fait reculer un gouvernement des prédateurs.

Un hommage mérité également à l’armée tchadienne ; l’armée tchadienne, instrumentalisée, « mercenarisée », entre les mains et au profit matérialiste d’un seul individu, a pour la première fois, refusé de livrer une bataille injuste, illégale ; son refus de se battre contre les civiles a fait échouer les appétits gloutonnés de l’accaparation des ressources minières des Deby.

Personne ne se fait des illusions sur la sincérité de Deby sur l’accord, l’homme est connu pour avoir toutes les tares qu’un humain pourrait avoir, mais les plus consacrées de ses tares sont certainement celles de ne pas respecter la parole donnée, laquelle constitue le substratum de la culture des Toubous, ajouter à cela sa rancune tenace face à des gens qui l’ont défié. C’est le refus de l’armée qui l’a fait reculer, tous ceux qui le connaissent pensent, et à juste raison, que sa reculade est une façon de mieux sauter ; sinon comment comprendre, après la signature des préalables, l’ordre est donné à toute l’armée de faire mouvement vers le Nord. Deby va utiliser tous les stratagèmes néfastes pour édulcorer cet accord : d’abord faire trainer les négociations, suivi des chantages, des corruptions, promotion des militaires de la zone, nomination à des postes importants les ressortissants de la zone, etc. Car l’accord de Miski risque d’être un précédent dangereux pour le pouvoir : les populations du Batha seront certainement contaminés par le virus de Miski, c’est pourquoi d’ailleurs depuis le début des évènements de Miski, les Deby sont constamment en conclave pour prévoir cet évènement et comment y faire face ; les populations de Guerra étaient en alerte depuis longtemps, tandis que celles de Pala sont en droit de demander ce qui est devenu l’Or de sa région. Et de manière générale, il sera désormais difficile aux Deby de faire main basse sur les ressources minières de n’importe quel coin du pays. Alors, merci aux vaillantes populations de Miski, mais le combat est loin d’être terminé ; vigilance et encore de la vigilance.

Mahamat Ahmat
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse