L’enfer quotidien vécu par les éléments de l’UFR et du CCMRS dans les geôles de l’ans à N’Djamena

C’est dans une villa banalisée, située à 50m du rond point travaux, une prison sous commandée par un certain Abakar Hemchi qui y sévit bastonnades , électrocutions , diète noire et bien d’autres méthodes qui font l’objet de crimes de guerre; des méthodes que ce commandeur y prend plaisir afin de torturer ses prisonniers. Cet endroit tenu secret est constitué de 4 cellules où sont logés 57 prisonniers dont une femme. Le commandant Abakar Hemchi d’ethnie kamadja, familier et très proche du Directeur Général de l’ANS Ahmat Kogri, nouvellement nommé à la tête de cette cellule, y fait régner un climat de terreur.

Dans ces cellules, on peut trouver des cadres rebelles de l’UFR dont: le colonel Ousman Teguene, Hissein Mahamat Djouma, Mahamat Timan Erdimi, Moussa Hissein Berney, Salahadine Dagache, Gabi Aguid , des cadres du CCMSR Ahmat Adam Yacoub, Mahamat Hassan Boulmaye, et bien d’autres civils et opposants politiques. À ces derniers est appliqué un régime alimentaire tel au Camp Boiro ou à Auschwitz. Il leur est offert par jour un seul plat d’haricots très mal cuit et iront pour leurs besoin une fois chaque 24H; bien évidemment s’ils auront un quelconque besoin vu leur alimentation qui laisse à désirer. Ils y vivent séparés les uns des autres au nombre de 15 personnes dans une cellule de 3mX2.5m.

Ces chambres sont dans des états de saleté indescriptible, sans parler de la chaleur suffocante du mois d’avril et mai, des chambres qui ne sont ni aérées ni éclairées, l’on se croirait dans des camps nazi.Soubhãn’Allah. Les gardiens de la prison ont l’ordre de n’ouvrir les chambres que sur ordre de leur chef nazi Abakar Hemchi. Les prisonniers quand à eux, sont tous actuellement atteint d’une maladie de peau, des furroncle et de poux; tel le colonel Ousman Teguene qui vient de perdre l’usage de ses deux yeux et Ahmat Adoum Yacoub l’ex porte parole du CCMSR est atteint de Sclérose en plaque qui lui a fait perdre l’usage de ses membres inférieur, il est donc transporté à tour de rôle par ses codétenus jusqu’aux toilettes. Les détenus ont souvent un mal en commun qu’est le mal de ventre pour cause de malnutrition, cécité pour cause de manque de luminosité et de rayon de soleil. Ils sont casernés 23H/24 et sont laissés pour leur compte tout en les gavant de paracétamol sur toute plaintes.

L’exiguïté des cellules, la chaleur, la brutalité des gardiens , la diète, tout ces maux ont fait que certain détenus comme Ali Ahmat Mahamat , ancien chef de canton de dilep (dadjo nord), ont au fil du temps perdu la raison et sont actuellement en état de dépravation mentale. Ce qui n’empêche pas ses bourreaux de le garder prisonnier au secret depuis 3 ans. Ce n’est un secret pour personne, ce régime mafieux, corrompu et apatride tue son peuple dans la plus grande discrétion, sous le regard de l’opinion internationale qui ne lève le petit doigt. Ce régime crapuleux commet des exécutions extrajudiciaires : autant d’actes constitutifs de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité. En dépit de l’entreprise mortifère du régime, ces témoignages, ces chiffres, souvent des images et des vidéos qui apparaissent sur le net, de par leur exactitude et leur recoupement, ils constituent autant d’éléments à charge. Corps des civils criblé par balle, une population poussée à la faim, torture de prisonniers et on en passe.

Ce régime entame une répression contre tous les opposants, réels ou supposés. Universitaires, étudiants, élèves, membres de la société civile ou journalistes sont tous considérés par le Monarque comme des ennemis.

On appelle toute la communauté nationale et internationale à se lever, crier et réagir face à cette affliction que subissent nos frères dans les cachots de César.
Une pensée en ce mois de ramadan à tous nos proches, à tous les Tchadiens qui y sont dans des conditions déplorables dans les locaux de l’ANS sur tout l’étendue du territoire.

Correspondance Particulière

N’Djaména -Tchad

 


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse