Les Brèves d’Amdjeress – Les retrouvailles d’Amdjeress: du pschiit??

Beaucoup d’encre a coulé sur le séjour du maréchal dans son village de « 3 ânes ». 

On avait d’abord appris que le maréchal était en mission commandée par la Présidente de FGC pour ramener de gré ou de force sieur Yaya Dillo aux fins de le coffrer. Mais que ni ni, il est, au contraire en quête de réconciliation et Yaya ne sera pas arrêté mais une réconciliation aura lieu avec la première Dame, fin de première partie et tant Mieux.

Ensuite, le bruit d’une retrouvaille des beris baministes a été lancé, et ce fut la convergence de tous ces baministes vers Amdjeress ce qui confirma inexorablement  la rumeur.

 Enfin  l’apothéose, la fête du marechalat sera organisée le 15 septembre et ce fut la ruée vers Amdjeress: en véhicules, en chameaux, chevaux et de tous les coins du Tchad.. Amdjeress fut envahi  par un monde fou: les produits de première nécessité commencent à manquer. Mais le maréchal est invisible, rare sont qui ont pu se rapprocher de lui, les visiteurs n’ont aucun interlocuteur, moins encore un comité d’accueil ou d’organisation: que des rumeurs et spéculations sur les intentions du maréchal.

Au quinzième jour de son arrivée à Amdjeress, le maréchal prend enfin de l’air et semble très surpris de trouver autant du monde. « Mais pourquoi tout ce monde, ici », s’exclama t il! Un proche souffla: « mais excellence, c’est vous qui avez invité tout ce monde ici! »

« Ma bouche là ?? » « C’est ma propre bouche qui a invité tout ce monde ici, vous m’avez entendu dire cela? » Non », repondit son interlocuteur très gêné! «  Moi, quand j’invite, je le dit haut et fort par les canaux réguliers, ce que disent ou font font circuler les Digui-Digui et autres activistes ou faïde-guergués, ne m’engagent pas; j’ai invité personnellement quelques personnes et quelques membres de ma famille pour des concertations familiales ; sinon je n’ai invité personne, je suis venu pour me reposer et votre présence massive m’étouffe, alors dégagez les lieux, svp! » Depuis, c’est la débandade

Et pourtant, on apprend des sources fiables que l’invitation des baministes et la fête du marechalat étaient programmés personnellement par lui, mais bon, il est le maréchal du Tchad, il n’a des comptes à rendre à personne.

Depuis, on apprend que Deby a officiellement et solennellement divorcé la Beri qu’il séquestrait depuis une dizaine d’années à Amdjeress: 1 V8 et 100 millions de cfa suivis de la lettre de divorce signée du Comite islamique ont été remis à sa famille.

La famille Deby s’est réunie à plusieurs reprises en présence de Daoussa Deby, ramené à Amdjeress par avion spécial. 

Principalement deux points sont à l’ordre du jour. Il est d’abord et toujours  question de partage des postes juteux. 1er couac, fortement soutenue par Daoussa, une partie de la famille proposa Salay Deby ( ehh, oui!!) au poste de DG des douanes mais la famille de Timan Deby a réagi très violement et a mis son veto tout en demandant à Salay de quitter les lieux immédiatement. Ce qui fut fait aussitôt. En fait les enfants du feu Timan n’ont pas oublié que Salay a boudé les obsèques de son grand frère du début jusqu’à la fin ; ce qui était incompréhensible et répréhensible sur le plan strictement traditionnel.

Les tractations pour les postes se poursuivent encore.

Correspondance Particulière


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse