Deby chercherait-il à liquider les responsables de la rébellion?

Le tout N’djaména sait qu’Abderrahmane Moussa, indépendamment du poste qu’il occupe, est le bras armé de Deby. Il a à sa disposition une équipe choc, auteur des basses œuvres, qui ne répond qu’à lui, et dirigée par son propre fils, Moussa Abderrahmane Moussa.

L’équipe choc de vient donc de quitter N’djaména hier soir le jeudi 06.09.2007 pour Tripoli. Composée de Moussa Abderrahmane Moussa, Mahdjoub, ancien inspecteur de l’ANS, Ibrahim b2, et d’Abdelsalam, sa mission n’est connue que de Deby, d’Abderrahmane Moussa et certainement des services des renseignements libyens.

C’est cette même équipe qui a été dépêchée au Togo à l’époque pour cravater Hassan Fadoul Kitir et heureusement la mission a échoué. Tout le monde se rappelle des péripéties de cette histoire rocambolesque; l’enfant terrible d’Iriba, familier des méthodes du Palais rose, a appris l’expédition et a téléphoné directement à Abderrahmane Moussa pour l’intimer l’ordre d’annuler l’opération, ce que fut fait!


Au moment où on reparle encore la reprise des négociations sous les pressions conjuguées des libyens et des soudanais, quelle serait la mission des ces gorilles sinon essayer de tenter d’éliminer par tous les moyens- surtout empoisonnement- les différents cadres et leaders des mouvements politico-militaires qui seront présents à Tripoli dans quelques jours?

À suivre.

Correspondance particulière,
N’djaména


Commentaires sur facebook