Tchad : le chef du gouvernement recadre ses ministres sur leur présence sur les réseaux sociaux – Rfi

Les membres du gouvernement tchadien sont appelés à faire attention à leurs tweets et publication sur Facebook. Agacé par les erreurs de communication de plusieurs ministres, le chef du gouvernement de transition, Albert Pahimi Padacké s’est fendu d’une circulaire pour recadrer tout le gouvernement.

Il y a quelques jours, une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre un jeune tchadien, face caméra, en train de répondre à de supposés ravisseurs depuis le désert libyen. Ceux-ci menacent de le tuer si ses parents ne versent pas une rançon de 35 millions. Le jeune homme répond avec fierté qu’il est Tchadien et n’a pas peur. La vidéo devient virale et plusieurs ministres réagissent chacun sur les réseaux sociaux appelant à une réaction énergique pour sauver ce compatriote maltraité en Libye. À la vérification, la scène serait un montage.

L’épisode a fait réagir le Premier ministre qui a rappelé dans une circulaire qui a fuité, les membres du gouvernement, « à la discipline et au devoir de réserve ».

La Toile tchadienne est habituée à des échanges houleux entre des membres du gouvernement et des citoyens, des échanges où parfois, des noms d’oiseaux fusent. Le porte-parole du gouvernement et le secrétaire d’État à la santé publique sont passés maitres dans cet exercice.

C’est donc pour siffler la fin de cette récréation que le chef du gouvernement a tenu à rappeler qu’un ministre ne peut avoir d’avis personnel sur des sujets d’intérêts public sur les réseaux sociaux. C’est à dessein que le gouvernement s’est doté d’un porte-parole en vue de canaliser sa communication solidaire et celui-ci ne doit parler qu’après avis de sa hiérarchie, rappelle le Premier ministre.


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse