Tchad/Darfour : transfert de réfugiés depuis la frontière vers le camp de Mile – UNHCR

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Ron Redmond — à qui toute citation peut être attribuée — lors de la conférence de presse du 18 avril 2008 au Palais des Nations à Genève.

Plus de deux mois après le début des combats dans la partie nord de l’Ouest-Darfour, au Soudan, l’UNHCR a transféré quelque 5 400 nouveaux réfugiés soudanais dans deux camps tchadiens. Mais nous estimons que 8 000 autres personnes se trouvent toujours le long de la frontière en proie à l’instabilité entre le Tchad et le Soudan, dispersées dans plusieurs villages.

L’insécurité incessante le long de la frontière, et les défis logistiques pour travailler dans un environnement aussi reculé, a rendu l’opération de transfert encore plus difficile. Il y a des activités militaires sporadiques aux environs de la frontière au Darfour, et des groupes armés sont souvent vus du côté tchadien de la frontière. Dimanche matin, une équipe de l’UNHCR, basée du côté tchadien, a été témoin de bombardements aériens au Soudan, au sud-est de la ville frontalière de Birak.

Depuis que nous avons commencé l’opération de transfert, début mars, nous avons transféré 5 287 nouveaux arrivants dans le camp de Kounoungou, qui a été récemment agrandi mais qui a maintenant atteint sa capacité maximum de 18 900 réfugiés. Presque 90 pour cent de ces nouveaux arrivants sont des femmes et des enfants. Maintenant que le camp de Kounoungou est plein, nous avons commencé mardi à transférer les nouveaux arrivants dans un deuxième camp, Mile, qui se situe à 20 kilomètres environ au nord de Kounoungou. Un premier groupe de 112 réfugiés est arrivé à Mile mardi, suivi d’un second groupe de 59 personnes arrivées mercredi. La plupart des réfugiés vivaient en plein air, depuis que les combats avaient débuté le 9 février dernier dans la partie nord de l’Ouest-Darfour.

L’UNHCR achève l’extension du camp de Mile pour recevoir 4 000 réfugiés supplémentaires. Mile accueille actuellement environ 16 200 personnes du Darfour. Ces deux camps font partie des douze camps gérés par l’UNHCR, des camps situés sur une bande de 600 kilomètres, le long de la frontière entre le Tchad et la région soudanaise du Darfour. Dans leur ensemble, les camps dans l’est du Tchad accueillent quelque 250 000 réfugiés du Darfour.

L’UNHCR s’attend à ce que les 8 000 réfugiés, restés au bord de la frontière, ne souhaitent pas être transférés dans les camps.

A leur arrivée dans les camps, les réfugiés passent une visite médicale, les enfants sont vaccinés et les familles reçoivent des tentes et des kits d’articles domestiques. Les tentes sont utilisées comme des abris temporaires jusqu’à ce que les réfugiés puissent commencer à bâtir des huttes plus robustes en briques de terre.

Publié le 18 avril 2008
Points de presse


Commentaires sur facebook