Achat des Pilatus suisses, nouvelle filière

Il est connu depuis belle lurette que chaque membre du Cabinet de Deby pilote une affaire louche ou est correspondant des hommes d’affaires douteux. Le Directeur de cabinet adjoint, lui-même homme d’affaire ayant fait faillite en son temps, n’échappe pas à cette règle. Deby semble apprécier énormément les performances des avions suisses transformés en bombardiers et ne se fatigue de se procurer d’autres malgré le scandale qu’a soulevé cette histoire en suisse.

Ainsi Deby charge son Dircab adjoint d’investiguer les voies et moyens pour acheter d’autres Pilatus. Le Monsieur descend en mars 2008 sur Paris sous couvert d’une évacuation sanitaire et prend discrètement contact avec un marchand d’armes suisse du nom Hafiz Ruiffin. A l’instar d’un certain Pierre Falcone, M. Ruiffin veut un titre diplomatique tchadien avant de se lancer dans l’aventure. Pour cela il énonce au Dircab adjoint de suggérer au Président Deby de le nommer Consul Général du Tchad en suisse. Pour que le Dircab ait suffisamment des forces pour convaincre Deby, l’homme d’affaires glisse une petite enveloppe de 260.000 euros. Il promet aussi qu’une fois le titre diplomatique en poche, il n’y aura aucun problème pour se procurer les Pilatus, c’est son job. Apparemment les choses avancent selon les vœux de l’homme d’affaires suisse.

Le Dircab adjoint, Mahamat Saleh Adoum accompagné d’Oumar Deby, intermédiaire incontournable entre tous les marchands d’armes et son frère, vient d’atterrir à paris pendant le weekend. L’ordre de mission signée de la main de Deby (20 millions de CFA de frais de mission pour deux personnes pour deux semaines) ne désigne pas spécifiquement la Suisse comme destination finale. Destination « Europe », objet de la mission : « mission officielle ». Mais les deux envoyés de Deby ont déposé leurs passeports au consulat de la Suisse dès leur arrivée.

Les premiers Pilatus ont acquis par l’intermédiaire la société de MM Allard et Aboukharouba. Apparemment cette filière n’est plus à la hauteur de l’appétit de Deby. Le Gouvernement suisse permettra-t-il la vente des avions civiles qui seront transformés en bombardiers pour tuer des innocents ?

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook