Tchad: Quatre ministres d’opposition pour jouer l’ouverture – Rfi

Le nouveau Premier ministre, Youssouf Saleh Abbas, possède maintenant un gouvernement. Sa composition a été annoncée mercredi soir par décret. Quatre membres de la CPDC, la coalition de l’opposition, ont été intégrés à la nouvelle équipe.

L’opposant Wadal Abdelkader Kamougué obtient le ministère de la Défense. C’est l’annonce la plus spectaculaire de ce gouvernement. Mahamat Ali Abdallah, le sortant, celui qui était resté à la présidence lors de l’attaque sur Ndjamena les 2 et 3 février… Mahamat Ali Abdallah, qui semblait prendre depuis une place croissante au sein du régime, se trouve relégué à l’élevage.

Ils ne sont finalement que quatre opposants de la CPDC, la Coalition des partis pour la Défense de la Constitution, à faire leur entrée dans ce gouvernement annoncé comme gouvernement de « large ouverture ». Outre Kamougué qui prend la Défense, on trouve Jean Alingué à la Justice, Hamit Mahamat Dahalob l’Aménagement du territoire, l’Urbanisme et l’Habitat. Le quatrième, Naimbaye Lossimian, occupera le ministère de l’Agriculture…

Le ministre des Affaires étrangères sortant, Ahmat Allam-Mi quitte le gouvernement. Il est remplacé à la tête de la diplomatie tchadienne par Moussa Faki, ancien Premier ministre et actuel président du Conseil économique et social. Autre partant : Abbas Tolli, ministre des Finances et neveu du président.

Deux proches du chef de l’Etat sont maintenus à leur poste : Adoum Younousmi, le ministre des Infrastructures et Ahmat Bashir, celui de l’Intérieur.

La Communication échoit au directeur de cabinet civil du président Déby, Mahamat Hissène.


Commentaires sur facebook