Le Tchad n’ira pas à Khartoum pour "raisons de sécurité" – Afp

L’équipe du Tchad ne rendra pas à Khartoum pour y disputer samedi le match des éliminatoires combinées de la Coupe d’Afrique des nations et du Mondial-2010 contre le Soudan pour « des raisons de sécurité », a-t-on appris mardi de source officielle à N’Djamena.

« Le gouvernement tchadien estime que les garanties de sécurité données par le gouvernement soudanais à la Fédération internationale de football (Fifa) ne sont pas convaincantes, par conséquent, le gouvernement tchadien refuse d’envoyer les joueurs à Khartoum pour des raisons de sécurité », selon cette source.

Le Tchad et le Soudan, qui ont depuis cinq ans des relations tumultueuses, traversent une nouvelle crise depuis qu’un mouvement rebelle soudanais -le Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM)- a attaqué le 10 mai Omdurman, ville jumelle de Khartoum. Le Soudan a rompu ses relations diplomatiques avec le Tchad, le menaçant de « représailles » à la suite de cette attaque.

Le Soudan a attribué « toute la responsabilité » du raid au Tchad qui a démenti « toute implication » et fermé sa frontière tout en gelant ses relations économiques.

La rupture « de façon unilatérale ses relations diplomatiques avec le Tchad est une menace contre tous les Tchadiens », indique-t-on encore à N’Djamena de même source.

Le gouvernement tchadien avait saisi la Fifa pour demander que le match soit joué sur terrain neutre ou qu’il soit reporté.

La Fifa a estimé qu’il devait être joué à la date prévue à Khartoum, observant que le Soudan avait promis d’assurer la sécurité de la délégation tchadienne.


Commentaires sur facebook