Communiqué de presse : Deby attaque, le RFC riposte

RFC Le Rassemblement des Forces du Changement (RFC) porte à la connaissance de l’opinion nationale, internationale et aux médiateurs libyens et soudanais, ce qui suit :

Dans la journée du samedi 23 juin 2007, les forces de Deby ont attaqué une de nos positions avancées dans la région de Boureck. Le Cl Daoud Ali Bouyenéou, à la tête d’un petit groupe des combattants, a courageusement repoussé les assaillants, fait 12 prisonniers et récupéré un VTEM 207/80, deux 12,7 et des nombreuses minutions.

Cette attaque, au moment où toute la communauté internationale a les yeux braqués sur Tripoli, et le refus obstiné de la délégation de Deby de voir se joindre aux négociations les partis d’opposition et la société civile, font partie de la même logique : Deby, fidèle à lui-même, ne veut pas la paix. Sa délégation présente à Tripoli n’a aucune marge de manœuvre. Elle est présente à Tripoli, parce que le Guide l’a demandée mais pas dans l’intention de faire la paix.

Le RFC, qui croit fermement à la bonne volonté des médiateurs, à la résolution de la crise tchadienne par la voie pacifique, est disposé à poursuivre les négociations de concert avec toutes les forces de bonne volonté et en particulier avec ses partenaires de l’opposition armée et demande par conséquent, aux médiateurs d’estomper les relents belliqueux de Deby au moment des négociations ; dans le cas contraire, la réaction sera immédiate.

Fait à Tripoli, le 23 juin 2007
Le Porte Parole du RFC,
ID MOURRA MAYRI


Commentaires sur facebook