Les rebelles affirment avancer vers la capitale, Ndjamena dément – Rfi

L’armée tchadienne a de nouveau bombardé les troupes rebelles, vendredi, au niveau de la localité d’Abdi, à une centaine de kilomètres au sud-est d’Abéché. La France a appelé « toutes les parties à la retenue » et a précisé qu’elle « vérifiait » les affirmations des rebelles faisant état d’une avancée vers Ndjamena.

Les autorités tchadiennes démentent formellement ces affirmations. Par ailleurs, les rebelles accusent Paris de faire du renseignement pour le compte de l’armée et de communiquer leur position aux autorités tchadiennes. La guérilla menace la France de représailles, si elle continue ces activités.

Depuis mercredi soir, plusieurs raids aériens ont été menés contre les rebelles tchadiens à un peu plus d’une centaine de kilomètre au sud est d’Abéché entre Goz-Beida et Adé non loin de la frontière soudanaise. Nouveau bombardement ce vendredi plus au nord, dans la région d’Abdi.

Selon le général Mahamat Nouri de l’Alliance nationale, un hélicoptère de l’armée tchadienne a bombardé une de leur position. Un véhicule a été détruit, trois rebelles ont été tués et une dizaine d’autres blessés. Mais il n’y a pas eu d’accrochages au sol, affirme t-il.

L’arrivée des renforts

Pas de commentaire du côté du gouvernement tchadien. Le ministre de la communication, Mahamat Hissène reconnait que des groupes rebelles ont franchi la frontière mercredi mais ne souffle mot sur les opérations en cours.

Alors, ces raids aériens annoncent-ils une reprise à grande échelle des affrontements ? Les autorités tchadiennes prennent en tout cas leurs précautions. Des renforts sont arrivés à Abéché.

De son côté Mahamat Nouri affirme qu’une nouvelle marche sur Ndjamena n’est pas encore d’actualité. Pour le moment les troupes de l’Alliance nationale et celle de l’UFCD ne feraient que sillonner le Dar Silla, en attente peut-être de ravitaillement du côté des Soudanais.

En tout cas, dans les milieux français, à Paris, on s’attend à une attaque limitée avant que la saison des pluies ne rend tous les axes impraticables.


Commentaires sur facebook