RFC, la clarification

Enfin, l’abcès fut crevé au sein du RFC. Issakha Diar et Issakha Becher Togou qui entretenaient des contacts ou plus exactement les complices du régime depuis plus d’un an et qui empoisonnaient l’atmosphère, et au sein du RFC, et avec les autres groupes armés, ont été poussés vers la porte par une assemblée générale du Mouvement. Issakha Diar avait dissuadé Deby de ne conclure aucun accord avec le RFC et qu’il va le lui apporter sur un plateau d’or, en échange des postes juteux pour ses fils dont l’un est déjà DG de la CNPS, et une rondelette cagnotte pour lui-même.

Après l’échec des pourparlers de Tripoli entre le RFC et le régime, les émissaires de Deby campent à l’Est et attendent impatiemment Issakha et son groupe. Ceux-ci, en contact direct et permanent avec les émissaires civiles et militaires de Deby, ont tenté d’entraîner le maximum des combattants dans leur honteux ralliement. Mais la majorité écrasante a repoussé avec dédain l’offre du vieux général. Mieux, cette même majorité a demandé au vieux de déguerpir avec tous ceux qui le lui ressemblent. C’est chose faite depuis ce matin. A bord d’une dizaine des véhicules, accompagné en majorité des jeunes qui ont rallié récemment le RFC dans l’espoir de bénéficier des retombées de la paix promise par Issakha Diar et Compagnie, le vieux a décampé ce jour du vendredi. Tant mieux et bon débarras entend-on du milieu de la rébellion.

Les autorités de Tiné et de Bahaï ont reçu l’ordre de badigeonner aux couleurs du RFC tous les véhicules militaires et les Toyota des civiles pour faire du nombre. Certains véhicules de la colonne de Tahir Erda, qui rode dans les parages, seront mis à la disposition des félons, toujours pour faire le nombre.

Au niveau du RFC, et de tous les sympathisants, c’est le grand soulagement qu’on remarque. Débarrassé des éléments douteux, complices et indécis du régime, l’atmosphère est redevenue absolument sereine et enthousiaste. Et le combat contre le régime despotique de Deby ne fait que commencer, avec plus de détermination assure-t-on.

On pense à raison que les contacts et négociations avec les autres groupes armés se feront sur des bases beaucoup plus objectives, càd politiques.

Mahamat Ahmat,
N’djaména


Commentaires sur facebook