Le Soudan accepte de renouer ses relations avec le Tchad – Afp

Le Soudan a accepté de renouer ses relations diplomatiques avec le Tchad rompues en mai après une attaque de rebelles du Darfour près de Khartoum, a annoncé vendredi la présidence sénégalaise.

« Le président de la république du Soudan, son excellence M. Omar Hassan el-Béchir, accepte la reprise des relations diplomatiques entre le Tchad et le Soudan en réponse à l’appel solennel que lui a lancé son frère, le président (sénégalais) Abdoulaye Wade », selon un communiqué de la présidence sénégalaise.

« Informé de cette nouvelle, le Tchad en a pris acte », ajoute le communiqué publié après la réunion jeudi à Dakar du groupe de contact entre les deux pays chargé de la mise en oeuvre de l’accord de paix de Dakar signé en mars 2008 par les deux pays en marge d’un sommet de l’Organisation de la conférence islamique (OCI).

« Nous avons pris acte de la volonté du Soudan de reprendre les relations diplomatiques. Nous allons aviser », a déclaré par téléphone le ministre tchadien des Affaires étrangères Moussa Faki à l’AFP depuis Dakar.

« On attend de voir s’il y a une réelle volonté d’entretenir des relations amicales avec le Tchad, s’il y a une volonté réelle de laisser le Tchad tranquille. Tout dépend du Soudan », a ajouté M. Faki.

« C’est le Soudan qui avait rompu ces relations de manière unilatérale: il peut décider de les reprendre. La balle est dans son camp », a précisé M. Faki.

Le Soudan avait rompu ses relations diplomatiques avec le Tchad après l’avoir accusé d’avoir soutenu une attaque de rebelles du Darfour près de Khartoum.

Les deux pays s’accusent régulièrement de soutenir les rébellions en lutte contre leur régime respectif.

La réunion du groupe de contact, présidée par le chef de la diplomatie sénégalaise, Cheikh Tidiane Gadio, s’est tenue en présence du ministre soudanais des Affaires étrangères, Deng Alor, et du ministre tchadien des Relations extérieures, Moussa Faki Mahamat, le ministère sénégalais des Affaires étrangères.

Les ministres érythréen et gabonais des Affaires étrangères, respectivement M. Osman Saleh et Mme Laure Olga Gondjout, y ont pris part ainsi que des représentants de la Libye, autre pays membre du groupe de contact, de l’Union africaine, de l’ONU et de l’OCI.


Commentaires sur facebook