Tchad : plus de 400 disparues lors des combats du février – Xinhua

La Ligue tchadienne des droits de l’Homme a déclaré avoir identifié 400 personnes disparues lors des combats du février à N’Djamena, a rapporté dimanche la radio nationale camerounaise.

« Il est difficile aujourd’hui d’établir un chiffre exact des morts, mais sachez qu’il y eu beaucoup de pertes en vie humaines au cours des deux journées de combats entre les forces gouvernementales et les rebelles », a indiqué Masambaye Tenambaye, président de la Ligue tchadienne des droits de l’Homme.

Début février, de violents combats avaient opposé à N’Djamena les forces gouvernementales à une coalition de mouvements rebelles décidés à renverser le régime du président Idriss Deby Itno.

« On a aussi observé des enlèvements des opposants politiques et des détentions dans des lieux tenus secrets », a dénoncé Masambaye Tenambaye, citant la disparition de l’opposant tchadien Ibni Oumar Mahamat Sale.

Mahamat Salé a disparu lors des combats du début de février 2008. Des informations avaient signalé une arrestation par les forces de sécurité, mais elles ont été démenties les autorités tchadiennes.

Le rapport produit Ligue tchadienne des droits de l’Homme font état aussi de cas de viols ainsi que de la chasse tribale.


Commentaires sur facebook