Onu et UA divergent sur la composition de la force au Darfour – Reuters

Les Nations unies et l’Union africaine se sont réunies vendredi à New York pour une réunion de haut niveau sur le Darfour dans l’espoir d’accélérer le déploiement d’une force de paix et d’élargir l’aide humanitaire.

Mais les responsables de l’Onu craignent qu’un nombre insuffisant de pays dotés des qualités requises offrent de participer à cette future « force hybride » Onu-UA de 26.000 hommes pour cette région de l’Ouest du Soudan victime depuis quatre ans d’une guerre civile qui a fait des centaines de milliers de morts et déraciné 2,5 millions de civils.

Et parmi les pays qui ont proposé leurs services, l’UA a émis des objections à l’envoi de fantassins non issus de nations africaines comme l’Uruguay, la Thaïlande et la Norvège.

Les discussions rassemblent des ministres ou leurs représentants venant de 26 pays, sous la présidence du secrétaire général de l’Onu, le Sud-Coréen Ban Ki-moon, et du président de la Commission de l’UA, le Malien Alpha Omar Konaré.

Les Etats-Unis sont représentés par le secrétaire d’Etat adjoint John Negroponte, la France l’est par son ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner.


Commentaires sur facebook