Les Brèves de N’djaména : Gouvernement/consortium, l’escalade : l’arrêté 35, annulé!

Lors de son rappel au Gouvernement, Nasser a eu le mandat de renflouer d’avantage les poches de Deby. Ainsi il a inventé, en complicité avec l’ancien DG des douanes, la redevance statistique à l’exportation. Or, dans la Convention 88, il est question d’une redevance à l’importation, discutée en commission et résolue. Par contre la redevance à l’exportation n’est signalée nulle part. Nasser s’y accroche, car il s’agit des milliards.

Le Consortium sort l’artillerie juridique et abat à plat contre Nasser et ses techniciens. Et Nasser de faire sortir l’effet de prince : deux cadres du Consortium, principaux interlocuteurs dans la dispute sont déclarés persona non grata : 48h pour quitter le Tchad. Officiellement, les postes qu’ils occupent peuvent l’être par des tchadiens ; officieusement, ils sont trop durs pendant les négociations. On aurait pu penser que les négociations seraient beaucoup plus faciles avec l’expulsion de deux cadres et que les choses se seraient un peu tassées ; mais non ! Le Gouvernement vient de franchir un nouveau pas vers l’escalade en annulant l’arrêté 35.

L’arrêté 35 c’est ce document très controversé, jamais accepté par les techniciens tchadiens, élaboré par le Consortium avec la complicité très active de ce même Nasser et signé par le Ministre du Pétrole. Ce document est en contradiction flagrante avec la Convention mais Nasser, qui a toujours caressé l’espoir d’être employé un jour par le Consortium, avait pesé de tout son poids pour faire passer la pullule auprès de tous les Ministres du Pétrole. Ce document fixe les points de mesure de la production totale des trois champs, éléments essentiels pour le calcul de la royaltie et de l’impôt. La Convention fixe ces points à la sortie de chacun des trois champs ; le consortium l’a déplacé à Kribi ! Et Nasser trouve que la position des points de mesure est neutre pour les calcules de la redevance et des impôts, ce qui est totalement faux. Le même Nasser vient d’annuler ce fameux arrêté. Et les préjudices subis par le Tchad ? Certainement personne n’en parlera. Selon nos informations, avec l’annulation de l’arrêté 35, on s’achemine lentement mais surement vers l’arrêt complet de la production, càd le départ du Consortium.

Marchetis abattu – Malgré l’information donnée par Tchadactuel, il n’y a eu ni démenti, ni confirmation du coté de Ndjamena. L’avion qui avait survolé les positions de l’UFDC, avait subi les tirs nourris des antis aériens et fut touché ; mais les combattants de l’UFDC ignoraient que l’oiseau a été touché. L’avion a essayé un atterrissage forcé à Guéréda, mais n’a pas pu l’atteindre et s’est écrasé à quelques KM. Selon nos informations, les occupants de l’avion seraient tués sur le coup. Les parents ne le sauront probablement pas. L’avion qui n’a pas explosé mais une partie endommagée par le feu, a été d’abord visité par les forgerons du coin avant que 5 véhicules de l’armée débarquent et ramassent tout ce qui reste, pièce par pièce ; peut être pour effacer les traces.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook