Les Brèves de N’djamena : YSA a échappé belle !

Selon plusieurs sources, Deby attendait la fin du mois de ramadan pour balayer YSA et son gouvernement. Il a même informé, séparément et confidentiellement deux individus dont l’un est membre du gouvernement, que chacun sera le futur PM. Mais entre temps, la commission sur les événements de février a publié son rapport et l’assassinat d’Ibni Oumar, confirmé.

Deby, qui est bien conscient du gravissime de l’acte qu’il a commis, essaie par tous les moyens d’amortir les conséquences. Un de ses mentors lui a suggéré d’utiliser les services d‘YSA qui est l’œil et les oreilles de la Françafrique auprès de Deby. Et dans la foulée, Deby règle certains petits détails. Ayant horreur qu’on le défie et qu’on veuille voler de ses propres ailes, le refus de Gatta Ngoulou d’accepter le poste de DN est considéré par lui comme une défiance et surtout que ce même Gatta s’apprêtait à évoluer dans une grande institution internationale sans son aval. Alors le roi a pris le devant, récupéré Gatta et l’a introduit à l’initiation Debyenne. Aux finances, sous l’instigation de Deby, bonjour les calomnies, les fausses accusations, l’humiliation publique, etc. Quand Gatta aura quitté les finances, il aura été tellement sali que personne ne voudra de lui, même pas comptable à la quincaillerie de Kyabé.

Les mutations faites dans ce même remaniement ont coupé court aux appétits ministériels de quelques individus. Deby a envoyé un message clair et net au groupe de Diar : il n’y a pas de place dans son gouvernement pour les derniers ralliés.

Un tchadien risque la chaise électrique aux USA – C’est à la Une de la presse locale de la ville de Fort Wayne, dans l’Etat d’Indiana. Un tchadien répondant au nom d’Abdallah Goroumi Fodeibou s’est acharné sur l’enfant de sa compagne, âgé de trois ans, jusqu’à ce que mort s’en suive. La communauté tchadienne aux usa se mobilise et cotise pour sa défense. Le premier avocat contacté aurait mis la barre très haute, jugeant que le cas est presque indéfendable. Contacté, l’Ambassadeur du Tchad à Washington a répondu d’un air ironique et surtout dédaigneux que les parents d’Abdallah sont suffisamment riches pour payer les services d’un avocat !!! Bien sûr, il s’agit d’un tchadien, donc étranger à l’Ambassadeur.

Beremadji Félix
N’djamena


Commentaires sur facebook