Les Brèves de N’djaména : Deby, Commandant en Chef du terrorisme international

Qu’y a t-il de commun entre les preneurs d’otages européens en Egypte et notre IDI national ? Apparemment rien. Mais c’est sans compter avec la grandeur et l’omniprésence guerrière de notre fierté nationale. Des barbus prennent en otage des européens, ils conduisent leurs otages à Dajabal Iwenat, coté soudanais un no man’s land entre l’Egypte, le soudan et la Libye et à une cinquantaine de Km du Tchad. C’était le camp d’entrainement des éléments MPS quand Deby était rebelle. Cette région n’est connue que par les nomades zagawa. Dernièrement, c’était un des lieux de retranchement des éléments de Khalil Ibrahim.

Les barbus «égyptiens » prennent contact avec leurs collègues du MJE. Ces derniers les secourt. Un premier temps de quoi se nourrir et se soigner et un deuxième temps les mettent en contact avec Deby. C’est une occasion en Or pour notre IDI. N’a-t-il pas fait libérer l’otage américain. S’il arrive à faire libérer ces otages sous la barbe des égyptiens et soudanais, peut être l’UE s’agitera moins sur le cas d’Ibni Oumar, l’opposant tchadien assassiné par lui. Ainsi depuis 48h, des individus au teint sombre, hirsutes, avec des barbes de plusieurs jours, sont les hôtes de Deby à Amdjeress, étroitement encadrés et gérés par le MJE, loin des yeux du public. Certains sont repartis 4h après leur arrivée, d’autres seraient encore sur place. Qu’est-ce qui intéresse Deby dans ce jeu très dangereux ? Une commission sur la rançon que verseraient les européens ou plutôt la bienveillance politique de l’UE ? Affaire à suivre.

Appartement de la Cotontchad à Paris, reformé ! C’est la dernière nouvelle que propage son excellence, le représentant de Deby à Paris. Très content d’avoir été le seul ambassadeur à avoir été reçu par Deby lors de son dernier séjour à N’djaména, l’Ambassadeur du Tchad à Paris s’étale en commentaires et vantardises sur sa cote hausse auprès du roi. Ainsi on apprend qu’il aurait reçu des instructions de Deby pour vendre l’appartement de la Cotontchad au profit de… Deby ou un membre de la famille. Dans la réalité, il s’agit tout d’une vente fictive, il faut tout simplement changer le titre de propriété au profit de Deby et l’Ambassadeur serait en train d’accomplir toutes sortes d’acrobatie juridique pour effectuer l’opération. Coïncidence, on apprend qu’une organisation animée par la diaspora tchadienne est en train de déposer une plainte contre plusieurs dignitaires du régime pour détournement et acquisition des biens immobiliers et autres avec l’argent détourné du contribuable tchadien.
Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook