Les Brèves de N’djamena : MJE et Deby, le froid

En quittant Am Djeress, Deby a formellement demandé au Chef du MJE d’amorcer un mouvement vers Adré pour des opérations d’envergure contre le Soudan dès la fin du mois de Ramadan.

Malgré les moyens colossaux mis à sa disposition, le MJE a connu des défections et des dissensions et puis la fronde contre le Chef du MJE sur son soutien inconditionnel à Deby, a gagné presque tout le mouvement. Alors au lieu de regagner Adré comme Deby l’a recommandé, le MJE s’est déplacé dans la région de Bahaï, à la frontière soudanaise, ce dont Deby a peu apprécié.

Le groupe d’Issakha Diar, c’est terminé ! Deby a évacué d’un revers de main les revendications du groupe : point d’amnistie pour les condamnés à perpète, ni réhabilitation dans l’armée pour les ex-militaires, moins encore les revendications d’ordre pécuniaire. Les mauvaises langues rapportent que seuls les deux Issakha ont été satisfaits à l’insu des autres. Quant au «Dia » du feu Gl Seby Aguid, mis en avant par certains pour justifier leur ralliement, personne n’a même osé faire cas. Las, tous les vrais combattants du RFC, manipulés par les ténors ont, un à un ou par groupe, regagné le RFC. Les trois Issakh et leurs proches (moins de dix personnes) ont tronqué leurs véhicules militaires contres des Hilux et regagné leur domicile. Quant au reste des bergers et autres coupeurs de route récupérés en cours de route pour faire le nombre, ils attendaient innocemment à Biltine le prix de leur « ralliement », quand on les a embarqués pour Moussoro !

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook