Les Brèves de N’djaména : Incohérence, quand tu me tiens !

Deby vient de cadeauter les ralliés de la bande des Issakha des grades de tout ordre : général, colonel, etc. Cette décision debyenne suscite quelques petites interrogations. D’abord on se rappelle que les heureux récipiendaires ont été rayés de l’armée par un décret présidentiel.

Est-ce qu’on a le droit de cadeauter des grades militaires à des gens rayés de l’armée sans les rétablir dans d’avance dans ce corps? Les juristes nous donneront la réponse. Ensuite, la plupart des heureux élus étaient et le sont d’ailleurs toujours, condamnés à mort ou à perpète. A-t-on, encore, le droit de conférer le titre prestigieux de général à un condamné à mort ou à perpète ? Les juristes nous en diront d’avantage.

Deby : « Un général est fait pour faire la guerre » – Au cours d’une conversation informelle avec ses bouffons, Deby a dit pourquoi il distribue avec largesse et complaisance les grades militaires. « Porter le grade de général et ne pas aller aux combats, est un crime. Désormais tous les hauts officiers doivent y prendre part », dixit Deby. Pourquoi c’est maintenant que Deby se rend compte que les gradés doivent aller en guerre, alors qu’on sait que beaucoup de ceux à qui il a distribué les grades trainent leurs pieds nus à N’djamena, les grades dans leurs poches. Les esprits dérangés n’ont pas tardé à déceler à travers cette déclaration un message direct à la bande des Issakh mais particulièrement à Issakha Diar dont Deby ne l’a jamais pardonné pour sa rébellion et qui est présentement en quasi résidence surveillé à N’djamena, et ceci malgré les grades octroyés. Deby amènera donc le général Diar aux prochains combats où il aura toutes les chances de ne pas y revenir. De toutes les manières, selon ces mêmes esprits malveillants si le General Diar ne reçoit pas une balle à la poitrine, celle tirée par derrière, et qui est d’ailleurs la plus probable, ne le ratera pas. C’est tellement clair !

Beremadji Felix
N’djaména


Commentaires sur facebook