Les Brèves de N’djaména : Koulbous ou la débandade de la soldatesque de Deby

Un groupe des militaires dont la communauté est la cible des arrestations arbitraires ces derniers jours, a décidé de regagner la rébellion en passant par Koulbous-Tchad. Une colonne de l’ANT, dirigée probablement par des gens qui ne connaissent pas la région, a poursuivi les déserteurs, traversa la frontière et rentra carrément dans la bourgade qui porte le même nom du coté soudanais.

La soldatesque de Deby tira sur tout ce qui bouge. Alertée par les tirs, l’armée soudanaise riposta immédiatement et la débandade de la soldatesque de Deby fut sans appel, laissant sur place un Cl, un CB et plusieurs éléments, ainsi que trois véhicules. On dénombre également plusieurs dizaines des blessés. Quant aux déserteurs, ils ont été recueillis sereinement par des éléments de l’UFCD.

Cynisme, quand tu me tiens – On vient d’apprendre que Deby vient d’annuler par décret les grades octroyés pompeusement aux ralliés de la bande des Issakh. On espère tout simplement que Tchadactuel qui a relevé ces incohérences en la matière, n’en est pour rien. Dans tous les cas, Deby a mis sur le dos de son PM, l’initiative de la décision. Lui, qui a reçu en audience certains des ex ralliés, a tenu à rappeler que « certains d’entre vous sont poursuivis par la justice, d’autres sont rayés des rangs de l’armée et que le PM, la justice et l’armée ne sont pas d’accord de la décision de vous octroyer des grades et que moi, je ne peux rien faire devant la justice. Personne n’est au dessus de la loi, mais je vais vous aider à vous défendre en supportant certains frais des avocats. Dès que vous auriez fini avec la justice, vous allez réintégrer l’armée et recevoir des nouvelles promotions, et cette foi-ci de manière définitive». Du cynisme aux couleurs de Deby !!!!!

Les fouilles – Comme la Rédaction l’a rapporté, les premières fouilles avaient d’abord ciblé les nouveaux ralliés qui ont été littéralement dépouillés de toutes leurs armes y compris celles de poing. Chez Issakh Becher Togou, ex chargé de défense du RFC, tout un arsenal de guerre a été récupéré, dont des gâchettes des missiles SAM. On rappelle que de tels objets coûtent au moins 7 millions de CFA l’unité.

Beremadji Felix
N’djaména


Commentaires sur facebook