Les Brèves de N’djaména : Le Duo Deby/Zenebada, une calamité naturelle

Le Maire de N’djamena, ZENE-BADA pour les intimes, mais Mahamat Zéne BADA pour ceux qui le connaissent, est devenu le bras armé de Deby pour démolir, casser et spolier les maisons des N’djamenois. Ceux-là qui ont osé sortir et acclamer les rebelles venus pour renverser le régime de Deby le 02 février 2008. Ce dernier, homme à la rancune et à la haine tenaces contre ceux qui s’opposent à sa politique ou à sa personne, a voulu depuis longtemps démolir la maison de Timan Erdimi, le chef rebelle.

Il avait à cet effet instruit, à plusieurs reprises, l’ancien maire de N’djamena pour s’occuper de cette sale besogne. Devant son refus de l’exécuter, Idriss Deby l’a viré et remplacé par un homme susceptible de faire l’affaire. Son dévolu est tombé sur ZENE-BADA qui est devenu son Mahamat Fadil, le tueur à gage de Hissène Habré. Des hommes sans foi ni loi, des petits délinquants, tueurs à gage prêts à tout faire contre récompense. Les deux hommes (ZENE-BADA et FADIL), comme d’ailleurs Idriss Deby Itno lui même, sont les produits de cette machine à tuer fabriquée par Habré.

Contrairement aux maisons de Maldom, Bichara et autres, celle de Timan n’est pas située sur une réserve. Alors ZENE-BADA et son mentor cherchent inlassablement la solution. En plus du caractère de règlement de compte et de punition collective des N’djamenois, l’opération de démolition et de déguerpissement est une affaire fort lucrative pour les deux larcins (IDI et ZB).

Pour «dédommager» leurs victimes, des sommes colossales (plusieurs milliards) ont été retirées du trésor public. Tout de suite ZENE-BADA a vu là une occasion en or pour s’enrichir. Il a mis en place une commission, à la tête de laquelle, il a placé ses hommes qui négocient ardemment avec les victimes. Ils leurs proposent une somme importante, disons 30 millions, qu’ils repartissent comme suit : 25 millions au Maire et ses hommes et 5 millions à la victime. A ceux qui crient au scandale ou refusent la transaction, on leur fixe 3 millions et on les envoie au diable, à prendre ou à laisser, allez circulez, il n’y a rien à cirer. C’est comme ça que se débrouille le petit délinquant ZENE-BADA. Mais quels sont les intérêts de son chef ?

L’opération démolition et déguerpissement sont pour Idriss Deby Itno et sa famille deux bonnes affaires :

  • punir collectivement les N’Ndjamenois qui ont acclamé les rebelles et démolir les maisons de ceux qui s’opposent à eux ;
  • se faire payer 15% sur tous les marchés, largement surfacturés et donnés gré à gré à des nouvelles entreprises, nouvellement créés à tour de bras, mais toutes propriétés des membres du clan Itno.

Il s’agit donc pour le clan des Itno de punir les ennemis et ceux qui ne les aiment pas et voler et surtout piller l’argent du pétrole, à travers des marchés largement surfacturés (béton et bitume) sur lesquels 15% sont systématiquement versés au Chef d’orchestre : IDRISS DEBY ITNO, le plus grand prédateur et voleur de tous les présidents du Tchad.

Pour mettre en musique ses partitions, ZENE-BADA a été choisi par Idris Deby Itno comme soliste.
Mais qui est ce ZENE-BADA ? Ne manquez pas la prochaine livraison.

Mahamat Ahmat
N’djaména


Commentaires sur facebook