Les Brèves de N’djaména : L’entêtement d’Idriss

Tous ceux qui accompagnent Idriss ou qui l’ont vu, se posent unanimement la même question : pourquoi le M. effectue une tournée qu’il ne supporte pas. Tout le monde remarque qu’il est très souffrant, il n’arrive pas à supporter des longues réunions ou conversations, n’assiste plus aux meetings populaires où il délègue ses différents ministres ; et selon nos infos, il est victime de plusieurs crises aigües pratiquement à toutes les étapes. Idriss, qui aime conduire et faire le rallye, ne prend plus le volant.

Pour montrer qu’il est en forme, à la fin de chaque visite, pour le départ, il prend lui-même le volant tout souriant, habillé en généralisme et hop c’est le départ ! Dès la sortie de la ville, Halte ! Un hélico descend du ciel et embarque le bonhomme jusqu’à la prochaine destination. Notre IDI est visiblement en panne mais refuse de le reconnaitre et s’en entête. Jusqu’à quand ?

La fin du grand amour entre Dr Khalil et Idriss? Ce dernier avait préparé, armé et « boosté » Dr Khalil et l’a lâché dans le Darfour. Objectifs :

  1. neutraliser tous les autres groupes armés
  2. porter un grand coup aux forces soudanaises.

La mission a lamentablement échoué. Les autres groupes armés et les forces gouvernementales ont réduit le MJE du Dr à sa simple expression, seule une petite dizaine des véhicules a pu in extremis regagner le Tchad tandis que le Dr lui-même se refugie à N’djaména. Depuis, son mentor semble vouloir changer fusil d’épaule. Il a fait mains et pieds pour renouer avec la partie dissidente du MJE, celle-là même qui a infligé des lourdes pertes au MJE du Dr Khalil dans le Darfour le mois passé.

Bahar Abu Karda, le Chef de l’autre aile du MJE vient d’arriver à N’djamena sous l’escorte de « l’Epervier », c.à.d. de la France. La France a-t-elle joué un rôle dans le rapprochement entre Idriss et Abou Karda ? Le couple Sarkozy/Kouchner qui a juré d’avoir la peau du Président soudanais, veut-il utiliser le MJE aile Abu Karda comme nouvelle carte ? Dr Khalil étant indésirable en Europe et Abdel Walid, isolé, Abou Karda semble avoir la préférence du couple infernal. Selon nos informations, Bahar Abu Karda séjournera dans les jours qui viennent à Paris sur invitation des autorités françaises. Affaire à suivre.

Mahamat Ahmat
N’djaména


Commentaires sur facebook