Les Brèves de N’djaména : Deby, reconverti dans l’animisme

On l’a constaté ces derniers temps, Deby est complètement versé dans l’animisme. Déjà sa foi en islam laissait beaucoup à désirer tant son comportement et certaines de ses actions et pratiques sont en totale contradiction d’un croyant monothéiste. Actuellement il semble définitivement tourner le dos à sa religion d’origine au seul et unique profit de l’animisme.

Tous ses déplacements de ces derniers temps à l’intérieur du pays n’ont d’autres buts que des pratiques animistes et l’imploration des dieux locaux. Les communautés converties depuis des siècles aux religions monothéistes se sont tout d’un coup souvenues de l’existence des dieux locaux et de leur puissance. Partout où Deby passe, en plus de l’enterrement des différents animaux vivants et autres fétiches, ils demandent aux notables locaux (Sultans, chefs des cantons, etc.) d’invoquer leurs dieux, le bénir et maudire les rebelles, ce dont ces derniers s’exécutent sans aucun problème.

Selon un pourvoyeur des fétiches et des féticheurs, Deby n’aurait plus confiance aux hommes du Dieu, connus sous le vocable de marabout. Il se serait rendu compte que quand il distribue de l’argent à ces Messieurs, au lieu qu’ils demandent clairement et à haute voix Dieu de protéger Deby et son régime, ils se perdraient dans des incantations du genre « Dieu, que la justice et la vérité triomphent sur la terre du Tchad, etc., »ce qui n’est naturellement pas du tout du goût de Deby.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook