Les Brèves de N’djaména: Deby, le stratège

Deby a donc exhibé à Djarmayé, une trentaine de KM de N’djaména, devant les camera et en présence de tous les corps constitués, l’intégralité de son arsenal de guerre. L’absence de tous les Généraux déflatés et surtout celle de Mahamat Ali Abdallah, n’est pas passée inaperçue,. Après avoir passé en revue toutes les colonnes et exprimé ses encouragements à sess soldats, Deby a réuni les Chefs militaires et leur a prodigué quelques conseils pratiques, avant leur départ au Front.

Il faut faire tout pour que les rebelles soient usés dès la frontière, c.à.d. la plus grande partie des batailles doit avoir lieu à la frontière, d’où le rôle très important de la première ceinture. Ainsi, on diminuera au minimum leurs minutions et vont rebrousser chemin ; dans le cas où ils décident d’avancer, ils seront très facilement contrés par les autres ceintures et on évitera ainsi la bataille à N’djaména.

Ce message passé à tout le monde, Deby prend à partie,son joker du moment, Tahir Erda, et lui donne la mission suivante : « Ta mission c’est d’attaquer et d’anéantir le Commandement de la rébellion, rien que le Commandement. Tu n’engages aucune autre bataille. Cherche et localise le tout en évitant les autres colonnes de l’ennemi. La mort d’un ou de plusieurs chefs de la rébellion aura un impact important négatif sur leurs troupes et incroyablement avantageux sur les nôtres».

Deby somme les Toroboro de s’engager – Deby a réussi à disloquer le MLS. Le Gl Oumar Bahar, chargé des tonnes des sacs remplis des livres soudanaises, a séjourné pendant plus de deux mois dans le Nord Darfour en vue d’exfiltrer les membres du MLS au profit du MJE. Apparemment la mission a réussi puisqu’on note l’arrivée de plusieurs chefs militaires du MLS à Am Djeress, le QG du MJE. Ce mouvement, affaibli par sa randonnée dans le Darfour, est donc retapé neuf par Deby avec le ralliement de Souleymane Djamouss d’abord et ensuite par une partie importante du MLS. Deby a reçu ce jour du samedi 11 avril 2009, Dr Khalil Ibrahim, accompagné des nouveaux ralliés. Il a été direct et bref : « ce je que vais vous dire, je l’ai déjà éxprimé à plusieurs reprises au Dr Khalil. Vous avez vu partir pour le front un nombre impressionnant des véhicules militaires. A vrai dire je ne compte plus sur eux pour défendre l’ennemi, je n’ai confiance à personne. Je vous répète et insiste, je n’ai confiance en personne ni civile ni militaire. Même en vous je n’ai pas confiance, mais avec vous c’est différent, car sans moi vous cessez d’exister totalement. Sans moi soit vous devenez des refugiés éparpillés dans le monde, soit vous vous rendez au régime d’El Béchir et vous savez ce qui vous attend. Alors si vous voulez continuer à exister, combattre le régime soudanais et avoir toute l’aide de ma part, engagez-vous sincèrement à mes cotés maintenant pour anéantir les mercenaires et après, je vous aiderai à conquérir vos droits. C’est tout ce que j’ai à vous dire». Deby a levé la séance sans donner la parole à quiconque, ni écouter leur réponse.

Mahamat Ahmat
N’djaména


Commentaires sur facebook