Monsieur Kouchner, les rebelles ne sont pas au Soudan, ni soudanais !

Des responsables politiques français, vous êtes le plus grand ardent défenseur de Deby et de son système. Vous avez vendu votre conscience à Deby et à ses pétrodollars. Vous êtes le plus impliqué dans les opérations mafieuses avec Deby, à travers vos consultations, rapports fictifs, participant ainsi sans scrupule et pudeur au pillage des maigres ressources du Tchad.

Vous avez couvert l’assassinat du Pr Ibni Oumar Mahamat Saleh. Nombreuses sont les personnes qui vous ont accusé d’être personnellement complice de cet assassinat, mais vous étiez incapable de vous disculper.

Votre goût immodéré pour l’argent et votre islamophobie atavique, vous font perdre la tête jusqu’à la soumission totale aux désirs de votre pourvoyeur des fonds: Monsieur Kouchner a fait préalablement à Deby avant sa diffusion, le communiqué relatif au conflit Tchad/Soudan, que ses services s’apprêtaient à lancer. Le texte initial était « Paris « réitère également son souhait qu’un dialogue entre le gouvernement tchadien et les rebelles tchadiens conduise à une réconciliation conformément aux dispositions de l’Accord de Syrte ». C’est sur suggestion personnelle que la phrase est redevenue « Paris « réitère également son souhait qu’un dialogue entre le gouvernement tchadien et les rebelles tchadiens présents au Soudan conduise à une réconciliation conformément aux dispositions de l’Accord de Syrte« . Deby oriente la politique étrangère française. Décidément avec Kouchner, on aura tout vu.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook