La comédie des salariés de Deby : L’Ambassadeur de France « choqué »

Lors de la présentation théâtrale des « prisonniers UFR» au public, l’Ambassadeur de France s’est dit choqué par la soi-disant présence des enfants soldats au sein de la rébellion. Décidément, ces salariés de Deby sont des mauvais acteurs et leur comédie ne fait absolument rire personne. Tout d’abord les enfants présentés au public ne sont pas des rebelles de l’UFR. L’opinion internationale pourrait s’assurer de l’absence d’enfants-soldats en rendant une petite visite aux camps de la rébellion ou se renseigner auprès des medias qui ont déjà fait ce déplacement.

L’opposition armée avait mené une campagne vigoureuse contre l’emploi des enfants par le régime de N’djaména, campagne qui a fait d’ailleurs réagir le régime en reconnaissant le fait. Des ONG qu’on ne peut soupçonner de connivence avec la rébellion avaient à leur tout dénoncé l’embrigadement des enfants par le régime de N’djaména. Toutes ces voix ont obligé le régime d’aller à Paris signer une convention contre l’utilisation des enfants comme soldats. Pour autant, le régime n’en a jamais renoncé. L’Ambassadeur de France au Tchad ne peut ne pas être au courant de cela. Avec le système d’information et d’écoute déployé par la barbouzerie et l’armée françaises, M. L’Ambassadeur est au courant que l’armée de Deby utilise les enfants comme des chaires à canon dans tous les combats contre la rébellion ; les morts et les blessés sont en majorité écrasante , les rafles et des recrutements forcés des enfants sont opérées dans tous les coins du Tchad et ceci au vu et au su de son excellence M. l’Ambassadeur et même peut être avec son feu vert, car Deby n’ose pas certaines actions sans l’avis positif de son mentor français. Alors, pourquoi c’est maintenant que son Excellence est choqué ??

Revenons aux enfants exposés au public le mercredi 20 mai à la place d’indépendance. Comme son excellence feint d’ignorer, on l’informe que les enfants présentés n’ont rien de rebelles. Ce sont tous des bergers, derrière leurs bétails, raflés par une équipe personnellement envoyée par Deby et dirigée parle Gl Dirmi Haroun, dans la région d’Amdam et du Batha. Habillés pour l’occasion des uniformes qui ne leur vont pas tout à fait, hébétés, ces enfants se demandaient ce qu’ils font à cette place. Beaucoup des spectateurs de cette odieuse scène ont constaté que des hommes et des femmes ayant visiblement effectué le déplacement de la campagne, se mêlaient au public, les uns hélaient leurs enfants, d’autres, surtout les femmes, coulaient des larmes à flots.

Si son Excellence M. l’Ambassadeur feint d’ignorer tout cela, alors son humour est de très mauvais goût.

Les divagations de B. Kouchner – parlant des événements de ces derniers jours au Tchad, M. Kouchner a déclaré que « cette fois-ci la France est restée neutre » ! Ah bon ?? Et les quatre français (deux civiles et deux militaires qui ont passé les nuits blanches, tenant compagnie à Deby et autres, au centre des opérations (CO) ? Ces Messieurs, récoltaient toutes les informations des différentes sources françaises, de la Dgse, des renseignements militaires, et autres barbouzeries, en temps réel et soumettaient à Deby qui communique instantanément aux militaires sur les terrains. Et apparemment ces Messieurs étaient en contact direct et permanent avec les différents centres de décision à paris, dont le Quai d’Orsay, c.à.d. avec Kouchner. Les avions français suivent 24h/24h, 7j/7J, les déplacements des éléments de la rébellion, les localisent au mm près et informent Deby et consorts. Les satellites françaises captent toutes les conversations téléphoniques, plus particulièrement celles avec les Thuraya, entre les rebelles et n’importe qui à travers le monde et informe instantanément Deby.

La condamnation virulente de l’attaque rebelle était le fait de la France, emboitée le pas plus tard par tous les autres. Aux NU, c’est la France qui parle au nom du Tchad. Tout ce qui concerne le Tchad est transmis depuis N’djaména par l’Ambassade de France à son collègue français aux NU, qui fait toutes les démarches jugées nécessaires. L’Ambassadeur du Tchad aux NU est juste informé quand on a besoin de sa signature au bas d’un papier. Comble de ridicule et d’humiliation. C’est ça votre neutralité, M. Kouchner ?? S’il vous plaît taisez-vous et sucez le sang des tchadiens en participant activement au pillage des revenus pétroliers avec vos faux rapports et études.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook