Hinda démet l’Ambassadeur

La première Dame du Tchad a donné naissance à un enfant de sexe masculin, dans la semaine. Le prince héritier est venu au monde à l’hôpital américain de Neuilly. Tout le personnel de l’Ambassade s’y est déplacé pour l’occasion. Ce n’est que normal. Dès que le poupon a vu le jour, le premier secrétaire prit le certificat médical et se précipita à la Mairie pour faire la déclaration. Munie de celle-ci, le Secrétaire retourna pour la remettre à la nouvelle maman. Celle-ci, au vu de la déclaration, se tapa une folle crise : de quel droit un simple Premier Secrétaire se permet d’annoncer la venue d’un prince héritier.

Cela doit incomber à son excellence l’Ambassadeur du Tchad en France en personne. « Allez déchirez- moi ce bout de papier et faites un autre et tout de suite ». L’Ambassadeur, suivi de tout le personnel, se précipita à la Mairie pour la rectification. A la mairie, le responsable, gonfla les joues et poussa un offfffff de mépris et de moquerie et déclara « ça n’a aucune importance, c’est X ou Y, l’essentiel c’est de faire la déclaration et celle-ci est déjà faite. On ne refait pas des déclarations s’il n’y a pas d’omissions importantes, allez ousss « ! Confus et honteux, tout le monde regagne l’hôpital et informe la Première Dame de la mauvaise nouvelle.

Celle-ci décréta immédiatement : tout le monde est demis de ses fonctions. Dans sa colère, la Première Dame a déclaré que les renvoyés n’ont pas besoin d’attendre leurs billets de N’djaména, elle les embarquera dans le Gruman Présidentiel qui attend garé dans un hub depuis deux semaines.

Correspondance particulière depuis Paris


Commentaires sur facebook