Le bras de fer entre Deby et Mahamat Nour prend une autre allure

Depuis les dernières tractations entre Idriss Deby et son ministre de la défense Mahamat Nour Abdelkerim, les choses semblent être revenues à la normale même si le ministre boude le bureau. Mais Deby fidele à lui-même ne peut garder cette attitude pour longtemps. Les 1200 éléments de Mahamat Nour qui ont fini au CI de Koundoul sont cantonnés à Masaguet.

L’ordre de Deby est formel. Il faut s’assurer qu’ils ont le moins de nourriture possible et aucune arme. Logiquement, Mahamat Nour étant le ministre de la défense, toute personne peut se demander comment cela est-il possible. Mais au Tchad de Deby, il n’y a ni norme, ni logique. Tout ce qui compte c’est ce que veulent les Itnos un point c’est tout. Le reste des tchadiens sont des matériels à s’en servir.

En plus, d’après des sources sûres, Deby cherche à acheter la conscience des hommes de fer de Mahamat Nour. Il fait venir à tour de rôle ceux qui sont supposés être les piliers du système Mahamat Nour et propose : pétrodollars, postes, grades… Ces derniers ont vite compris la stratégie de Deby et se sont rapidement rangés derrière Mahamat Nour tout en rapportant les propos vus et entendus chez Deby et son entourage.

Après la presque neutralisation de la moitié de l’armée de MN et maintes tentatives d’achat de conscience sans succès des hauts officiers de l’armée de ce dernier, Deby passe à la vitesse supérieure: il faut éliminer physiquement MN.

C’est ainsi que le ministre de la défense à été évacué de toute urgence par les siens sur paris après avoir été victime d’empoisonnement grave. Empoisonnement confirmé d’ailleurs par des sources sûres.

Le gouvernement n’a fait aucun commentaire sur l’état de santé du ministre de la défense même si les medias affirment l’empoisonnement. Par contre l’opération d’achat de conscience continu. Ce mercredi, alors que MN se trouve sur son lit d’hôpital, les Itnos font appelle aux durs des durs de MN et proposent des sommes colossales en échange à la désolidarisation avec MN.

Les hommes de MN savent que la dignité ne se rachète pas une fois vendue. Ils ont aussi compris que Deby les jettera à la poubelle une fois s’en être servi.

Ainsi va le Tchad de Deby.

Mahamat Ahmat
N’djaména


Commentaires sur facebook