Les Brèves de N’djaména – Mélange des genres en francafrique: le médecin personnel de Deby à l’hôpital américain de Neuilly est en même temps consultant d’un projet présidentiel !

Décidément ces french Docteurs savent comment et par où sucer le sang des tchadiens. Après le Ministre français des affaires étrangères qui continue à « aider » le système sanitaire tchadien à travers sa boite « B K Consulting », c’est autour du Dr Michel Abiad de se mettre « au service du Tchad ». « Consultant et superviseur de la construction, de l’équipement et de la formation des nouveaux hôpitaux de référence internationale, construits dans le cadre des projets présidentiels », c’est son titre officieux. En fait c’est le nouveau super Ministre de la santé qui ne dit pas son nom.

Le Dr Michel Abiad n’est pas un inconnu dans le microcosme du clan Deby ; non seulement il est le médecin personnel de Deby depuis que ce dernier est à la tête de l’Etat, mais aussi celui de toute la famille Deby. Selon une source bien informée, en une année, les Deby ont payé à l’hôpital américain ou au Dr Michel Abiad, c‘est selon, l’équivalent du budget (théorique) du Ministère tchadien de la santé. C’était ce même Dr qui a « enfanté » la première Dame du Tchad en effectuant des « in et off vitro » ; les mauvaises langues disent que les embryons sont de lui et c’est la raison pour laquelle il y aurait un black out total sur cet enfant.

Le mot « mercenaire » est très malheureux, M. le Président… C’est le conseil qu’aurait donné le Président Goukouni à Deby. Au cours d’une rencontre informelle avec Deby le président Goukouni aurait dit à Deby que le mot mercenaire n’est pas approprié et en plus dans le contexte tchadien, il est porte malheur. « Quand la coalition GUNTse battait contre les FAN, le Président français de l’époque m’avait demandé de négocier avec les FAN, j’ai répondu que je ne négocierai jamais avec les mercenaires ; la suite est connu. Quant tu étais rebelle, Habré ne prononce ton nom que suivi de renégat et mercenaire ; la suite est connue. Et toi aujourd’hui tu tiens exactement le même langage vis-à-vis de la rébellion que Habré tenait vis-à-vis de toi ; alors fait attention, change de langage ». Il faut demander au Président Goukouni la réaction de Deby.

Le mot mercenaire n’est pas approprié, Assaid al Rais – L’envoyé spécial du Président américain pour le Darfour fait des mains et pieds pour rapprocher le Soudan et le Tchad. Pour ce diplomate chevronné, le problème de Darfour qui est surtout une fixation pour le lobby afro américain tout comme l’est le sud soudan, peut être résolu par la réconciliation des deux Etats en sacrifiant les rebelles de part et d’autre. On peut même dire que c’est un peut la tendance actuelle au niveau de l’UE. Le déplacement d’un conseiller du Président soudanais à N’djamena était donc l’œuvre de ce diplomate. Deby et son Ministre des affaires étrangères ont été semble-t-il extrêmement désagréables vis-à-vis de l’hôte soudanais et du Soudan en répétant inlassablement mercenaires, mercenaires, mercenaires et jetant sur le Soudan tous les anathèmes. Excédé, l’hôte aurait rétorqué sèchement : « Assaid al Rais, le Soudan n’a aucune visée ni mauvaise intention vis-à-vis du Tchad et n’envie en rien du Tchad. Si par malheur, le Soudan doit se défendre, elle n’aura certainement pas besoin à recourir aux services des gens persécutés par leur propre gouvernement, dépossédés de leurs biens et qui errent dans la nature ; et puis, M. le Président je ne pense pas que le mot mercenaire soit vraiment t approprié et en l’employant constamment, ça ne vous grandit pas du tout. Nous les soudanais, nous n’employons jamais ce mot à l’égard de notre opposition. Cette opposition soudanaise que vous refusez obstinément de reconnaitre que vous l’hébergez, l’avons rencontrée à l’hôtel tout à l’heure. Nous nous sommes chaleureusement salués, à la soudanaise. Nous avons eu en face de nous des compatriotes opposés à notre régime pas des mercenaires». Deviner la réaction de Deby et de ses acolytes.

Beremadji Félix
N’djaména, Tchad


Commentaires sur facebook