Les Brèves de N’djaména : L’intouchable DAAFM du Ministère de la Santé

Au Ministère de la santé, règne en maître absolu un bambin bi- analphabète. Le parcours académique de ce petit Monsieur est typique de celui de tous les membres du clan qui gèrent toutes les régies financières du Tchad.

Parti en France à l’âge d’à peine 16 ans, à la recherche des papiers de refugié politique, il échoua dans un « Tabac » où la police le récupère après deux ans et le rapatrie au Tchad. Membre du clan et ayant séjourné en France, fut il dans un « Tabac », il ne peut chômer ! On l’inscrit à l’Ecole sous régionale des Douanes à Bangui (RCA). L’Ecole constate à ses dépens que l’élève ne sait ni lire ni écrire ni compter dans aucune langue, alors il le rapatria avec des excuses écrites !

Comme il a mis pieds dans l’enceinte de l’Ecole, il est donc nommé « Douanier de carrière » et affecté à des différents postes « juteux », y compris des missions nocturnes pas toujours catholiques, du genre, l’assassinat de la petite sœur des Erdimi ou celui de Dochi Koreido ; « il est le bras armé de Haïga Deby », disent les mauvaises langues ; jusqu’à sa nomination comme « DAAFM » à la santé. A ce poste, il ne répond devant aucun de ses Chefs. Ses interlocuteurs sont le DAAFM de la Présidence ou les nombreux membres de la famille Deby. Le SG du Ministère, fort de sa proximité avec Deby, osa le faire marcher, c’est lui qui fut éjecté de son poste et se retrouva au garage de la Présidence comme Conseiller. Le Ministre Djaibé, détenteur des secrets sur l’assassinat du Professeur Ibni Oumar et occasionnellement dopeur d‘IDI, se hissa sur ses ergots, bomba le torse tel un coq gaulois et déclara publiquement « ou c’est lui ou c’est moi.» On connait la suite. Lors de la passation de service, le Monsieur refusa de serrer la main du Ministre sortant et même ajouta à haute voix dans un français impeccable, certainement écrit et mémorisé d’avance : « espèce de Madjingaye de la dernière catégorie, tu oses te mettre sur la même balance que moi! » Le Monsieur est beau fils de Deby.

M. « un lit pickup à 1 million de CFA, une boite des seringues à 1 million de CFA, etc. » est de retour au Ministère des Finances. Le Dr Hassane Faki Mahamat, puisqu’il s’agit de lui est médecin personnel et Conseiller à la santé de son Maître. Membre du clan, premier ministre de la santé de Deby en 1990, et depuis médecin personnel de celui-ci, le bonhomme est collé à la peau de Deby comme du chewing-gum. Malgré quelques timides tentatives, Deby n’a jamais pu l’éloigner de sa peronne. Il est le seul détenteur de son dossier médical. Il en a fait un mythe, disons un fond de commerce de concert ou plutôt de complicité avec son collègue de Neuilly, le Dr Michel Abiad. En réalité, Deby ne souffre d’aucune maladie réelle, il souffre du « virus de la Hassanite », un virus concocté dans le bled de Nguenguillim mais développé dans les labos de l’hôpital américain de Neuilly. Selon les deux compères, le virus est très dangereux. Il suffit de prononcer le nom de ce virus pour que Deby en tremble et tombe malade ! Et vite évacuation en France, à l’hôpital de Neuilly et bonjour les affaires pour les deux complices.

Au poste de médecin personnel, il est non seulement le défenseur attentif des intérêts de sa petite famille, mais il est de fait le Ministre de la santé : au besoin il fait la navette entre la Présidence et le Ministère de la santé. Lors d’un de ses séjours au Ministère en qualité de SG, il fut au centre d’un gigantesque scandale. L’UE octroya une subvention spéciale de quelques milliards des CFA au Ministère de la santé pour venir en aide à HGRN, complètement démuni. Le SG, sans passer par aucune des structures existantes de passation des marchés, s’en ferma seul dans son bureau et distribua l’enveloppe sous forme des marchés gré à gré aux membres du clan devenus pour l’occasion « des fournisseurs agréés ». Ceux ci n’ont pas raté l’occasion : un petit lit pickup à 1 million de CFA, une boite des seringues à 1 million de CFA, une marmite fabriquée par les artisans du marché du mil à 1 million des CFA, un mortier avec son pilon à 1 million des CFA, du coton non lyophilisé, probablement ramassé dans les poubelles d’une usine de la Cotontchad, à 1 million des CFA, etc. Le scandale éclate au grand jour, trop flagrant pour passer inaperçu, l’UE râle et somme le gouvernement d’annuler tous les marchés, et blabla et blabla. Pour toute réponse, Deby le rappelle à son Cabinet : Médecin personnel et Conseiller à la santé. Intouchable ! Passez, il n’y a rien à regarder !! Donc, c’est ce Monsieur qui revient encore au Ministère en qualité de SG, tout en conservant ses fonctions de Médecin personnel du PR. Car semble t-il, il est le seul à pouvoir dompter les appétits pantagruéliques du beau fils, le DAAFM et bien « gérer » la partie des revenus pétroliers affectés à la santé sans rentrer en conflit ouvert avec le beau fils.

Entre un SG, médecin personnel, membre du clan et un DAAFM, beau fils, membre de la famille, la toute nouvelle Ministre de la santé, Mme TOUPTA est bien servie ou plutôt bien encadrée.

Mahamat Ahamat
N’djaména


Commentaires sur facebook