Panique au Palais

Des nantis de la famille régnante à N’djaména organisent une soirée arrosée à Douguia, station touristique dans la périphérie de N’djamena, hier mercredi 12 mai. En rentrant à N’djaména bruyamment à bords d’une dizaine de véhicules, ils empruntent la route qui passe par la garnison d’ Amsinené.

Mal leur a pris: les éléments d’Amsinene, croyant à une attaque rebelle, ouvre le feu. Plusieurs blessés parmi les fêtards et un colonel trouve la mort. Ce n’est pas fini. Dès que les armes lourdes ont crépité à Amsinené, c’est du branle-bas au palais: les chars sortent, Deby se bunkérise, laisse cerner le palais et demande immédiatement la position d’Abdrahim Bahar et Mahamt Ali Abdallah et les somme de le rejoindre au Palais. La nuit était bien chaude! Et puis… on apprend que ce n’est que de la java des friqués du pouvoir quand les autres tchadiens meurent de la chaleur, de la sécheresse, etc.

La Rédaction


Commentaires sur facebook