Les Brèves de N’djaména : Les Zaghawa ont fait reculer Deby

Deby, fort de sa puissance extraterrestre, peut se permettre n’importe quoi, y compris expulser le patron du MJE en lui confisquant son passeport tchadien. Il pensait l’opération facile, comme toujours rien ne lui résiste. Mais c’est sans compter sur la solidarité familiale.

Dès que la nouvelle de l’interdiction d’entrée du patron du MJE fut connue, les Zaghawa toutes catégories confondues affluèrent et envahissèrent l’aéroport. Une foule de 300 à 400 personnes, c’est selon. L’enfant de Timan Deby, bravant les forces de l’ordre, tenta de monter dans l’avion pour faire descendre le Dr, mais il fut maitrisé par les membres du groupe. Quant à Timan Deby lui même, il aurait fermé tous ses téléphones et traversa la Chari en attendant de voir clair. Deby qui ne se doutait de rien avait donné des instructions fermes et quitté mine de rien pour le Cameroun pour le 50ème anniversaire de l’indépendance de ce pays. Informé pas ses services des renseignements, il aurait complètement paniqué et ne cessait de répéter « c’est un coup d’Etat des Zaghawa.» Il ne savait que faire et ne faisait que baver, jusqu’à ce que quelqu’un lui suggère d’appeler Kadhafi et lui demander d’accueillir le Chef du MJE. Il téléphona immédiatement à Tripoli et à l’Ambassadeur de la Libye à N’djaména.

A l’heure qui s’en suivit, le pilote a reçu l’ordre de ramener le Chef du MJE et cette fois ci accompagné dûment par l’Ambassadeur de la Libye au Tchad. Selon nos infos, dès son arrivée en Libye, Dr Khalil aurait été reçu immédiatement par les hautes autorités libyennes et logé dans un hôtel des hôtes d’honneur.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook