Les Bréves de N’djaména : Deby acquiert un nouveau coucou

On se rappelle de la ferraille d’une trentaine d’années que Deby s’est offerte deux ans de cela. L’avion qui a été récupéré d’un rebu canadien a couté des yeux à la tête pour le remettre en état de voler et surtout d’aménager l’intérieur pour faire de cette vieillerie un avion présidentiel.

Malgré les millions des dollars brassés l’opération a raté, la ferraille s’est retrouvée dans son rebu d’origine. Mais le Chef vient de s’octroyer un autre coucou, un Boeing 737 –BBJ, vieux de 6 ans, pour un avion, c’est considéré assez neuf, pour une valeur de 50 millions de dollars US, aménagement intérieur non compris.

Mouvement pour l’Emancipation du Sud du Tchad (MEST), calomnies ou réalité ? Au Tchad, personne n’en parle, personne ne semble être au courant de l’existence d’un tel truc, même si Tchadactuel en a fait cas. Par contre dans les chancelleries occidentales et surtout dans les milieux des renseignements on en parle abondamment. Le MEST est une structure clandestine créée et pilotée par les cadres du sud du pays. Une structure politico militaire ou simplement politique, on n’en sait pas. Une des spécifités de cette structure clandestine est qu’elle est créée et dirigée par des individus qui étaient ou qui sont encore très proches de Deby : nouveaux ou ex-Directeurs de Cabinet, nouveau ou ex-SGP, Conseillers spéciaux, etc. Exaspérés par l’instabilité chronique du Tchad dont les seigneurs de guerre du Nord seraient selon eux les principaux auteurs et acteurs, les dirigeants du MEST seraient très enclins à emboiter le pas SPLA du Sud Soudan dans le cas où une alternance régionaliste ne se pointe pas à l’horizon, surtout après Deby. D’ailleurs selon des sources concordantes plusieurs entrevues ont eu lieu entre les deux mouvements au Kenya, et la dernière à Juba, la capitale du Sud Soudan. Quand Deby déclare que « la partition du Soudan serait une catastrophe », il sait de quoi il parle.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook