Les Brèves de N’djaména : Combien a couté la réhabilitation de l’Ambassade du Tchad à Paris ?

C’est une affaire assez louche à l’instar de celles qui ont jalonné la vie du régime de Deby. Au moment où les principaux bailleurs des fonds des partis politiques français, particulièrement ceux de la droite, se font épingler par la justice de leur pays (Bettencourt et autres), la réhabilitation du 65 rue des belles feuilles n’a t- elle pas servi d’alibi pour drainer des valises bourrées des CFA vers les destinations habituelles ?

En effet selon des sources biens informées, la rénovation a au plus couté 430.000 euros. Cette somme a été déjà débloquée depuis janviers 2008 et est disponible dans les comptes de l’Ambassade à Paris. Or, depuis janvier 2010, une panoplie de paperasse appelée pompeusement « devis pour la rénovation de l’Ambassade du Tchad », est en circuit au Ministère des finances et à la Présidence. Des curieux ont constaté que ce sont des papiers différents, circulant en parallèle pour les mêmes objectifs. In fine ce sont 7.800.000 euros qui ont été dilapidés du trésor public (c.à.d. Trésor public, le trésor parallèle de Younousmi et celui de la Présidence). Or à Paris, par la voix de Deby, il était question « seulement » de 5.000.000 d’euros, ce qui a semblé extrêmement énorme même au Maire de Paris, qui a demandé des comptes mais s’est vu lui brandir la souveraineté nationale.

Alors, quelle est la destination de nos 7.800.000 euros ? Dans les poches de Deby et de ses thuriféraires ? A Levallois, pour finalement atterrir à la rue Boétie ? Dans tous les cas, les tchadiens sont sur la trace de cet argent et Tchadactuel avec.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook