Les Brèves de N’djaména: Un intrus à la réunion de Paris sur la Libye

Franchement les acrobaties de Deby pour se faire pardonner de son soutien à Kadhafi sont tout simplement désolants, voire même pathétiques. Ce n’est ni de la diplomatie, ni du bon sens, mais c’est du n’importe quoi. C’est la honte même, dirait le lambda.

Le 8 août, Deby faisait ovationner le représentant personnel de Kadhafi devant les représentants ébahis de la Communauté internationale. Deux semaines plus tard, il reconnait le CNT, l’organe politique de la rébellion armée libyenne au grand étonnement de l’UA qui a été souvent accusée par lui-même de ne pas faire ou dire suffisamment au profit de Kadhafi. Cette semaine, Deby est à la réunion de la reconstruction de la Libye qui se tient à Paris. Selon plusieurs sources concordantes il n’a pas été expressément invité, mais a utilisé et déployé tous les moyens humains et matériels pour y prendre part. Les organisateurs de la réunion ont fini par lui dire « ok, aucune invitation ne vous sera envoyée, mais comme la réunion est ouverte, vous pouvez y prendre part » et il sauta dans le premier avion. Arrivé sur place, c’est la grande surprise ; Deby n’a pas été invité à la première rencontre des amis de la Libye. Par contre, il a été reçu avec les pays qui ne reconnaissent pas encore le CNT. Du coup, Deby se fâche et fait semblant de rentrer chez lui, mais comme personne ne lui a accordé une quelconque attention, il est resté quand même. Eh oui, quand on est intrus, il faut accepter les humiliations.

Le retour du Dr Khalil Ibrahim, Leader du MJE au Soudan – Selon plusieurs sources, Dr Khalil Ibrahim, longtemps en résidence surveillée à Tripoli sur ordre de Deby, aurait réussi à quitter la Libye. Selon celles-ci , il aurait été exfiltré par ses partisans présents en Libye et qui combattaient pour le compte de Kadhafi. Selon d’autres sources, c’est Kadhafi lui-même qui lui aurait demandé de quitter la Libye après avoir mis à sa disposition tout ce qu’il faut pour mettre Khartoum à feu et à sang. Toujours est-il que la sortie du Dr n’a pas du tout plu au locataire du palais rose de N’djaména. Avant de s’envoler pour Paris, Deby aurait convoqué un certain nombre d’officiers supérieurs pour leur annoncer l’arrivée du Dr Khalil au Soudan et la menace qu’il ferait peser sur la sécurité du Tchad et qu’il faut voir la possibilité de le contrer. Selon nos infos, la réponse des officiers serait sans ambiguïté : « Aucun soldat tchadien sous nos ordres n’ira combattre le MJE au Soudan. Aucun, les aventures c’est fini ». Très fâché, il aurait promis de leur faire voir de quoi il est capable dès son retour de Paris. Alors, on attend de voir.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook