Les Brèves de N’djaména : Dr Khalil, menace N° 1 pour le régime de Deby ?

Il n’y a rien qui inquiète Deby plus que la présence du Chef du MJE au Darfour ; plus que la personne du Dr, ce sont les moyens colossaux dont il disposerait qui préoccupent Deby. Même s’il y a beaucoup de fantasme dans l’évaluation des matériels acquis par le MJE, il y a quand même une petite part de vérité.

Selon les nombreuses spéculations, le MJE possèderait à l’heure actuelle plus d’armes lourdes que l’armée tchadienne, aurait quatre hélicos de combat et de transport des troupes, acheminés par pièces détachées. 3 citernes de 33000L auraient été vidées de leur contenu liquide pour entasser des billets de banque de toutes les couleurs, sans parler des menus fretins pillés par ci par là par les sympathisants du mouvement rebelle soudanais. Toute cette manne a été donnée personnellement par le Guide en lui disant « va mettre le feu à Khartoum». En plus des moyens matériels, le Dr serait rentré au Darfour accompagné de tous les réfugiés du Darfour en Libye et surtout de ceux qui ont combattu pour le Guide aux premières heures de l’insurrection. Le CNT a écrit officiellement par voie diplomatique au président soudanais, El Béchir, pour lui demander « de récupérer et de rendre au peuple libyen tous les biens matériels et financiers pillés par le MJE ! »

Les douanes du Tchad privatisées – « Les postes dits juteux » – c’est le terme consacré, sont repartis entre les membres de la famille de Deby et de manière rotative. C’est ainsi que l’actuel DG des douanes, membre de la famille, beau-fils, ayant longtemps puisé dans les caisses du BNF en tant que DG, s’est retrouvé aux Douanes. Son premier acte fut de prendre un arrêté du 5 août 2011 nommant 142 agents aux postes de responsabilité. Parmi ces nouveaux heureux élus, 122 sont membres de la famille directe du DG, Kessou Oumé Dindima. Les 20 restants ont été « octroyés » à son cousin direct Isshakh Ahmed Ardja. Celui-ci aurait déjà remis la liste de 20 personnes à être casées dans des « coins juteux », à travers le Tchad. L’affaire fait depuis grand bruit au sein des Douanes et ailleurs. A suivre.

Hinda dans le collimateur de la famille – des rumeurs insistantes circulent dans N’djaména sur la baisse de l’éclat de l’étoile de la Première Dame. Cela est corroboré par une déclaration tonitruante faite en publique par un certain Allawahid, Aide de Camp adjoint de Deby : « cette femme (entendez la première Dame) met dans la rue tout ce qui se dit à l’intérieur du palais, tous les secrets de l’Etat et de la famille ; ou le patron trouve une solution ou on va s’occuper de cela nous-mêmes».

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook