Les Brèves de N’djaména : l’Emissaire de Deby enfonce Deby

Les soudanais étaient mécontents de la façon dont le Chef du MJE avait regagné le Darfour ; il était entendu que le Tchad et le Soudan coordonnent leurs actions pour empêcher le Chef du MJE de regagner le Darfour. Ils avaient pris toutes les mesures nécessaires en concentrant plusieurs troupes appuyées par une forte escadrille, tout au long de la frontière Libye-Soudan.

Le Chef du MJE a doctement évité l’embuscade soudanaise : il est rentré par la frontière tchadienne, traversé tout le désert tchadien, bivouaqué non loin d’Amdjeress, envoyé ses éléments s’approvisionner en eau des puits d’Amdjeress et a enjambé sagement et tranquillement la frontière pour se retrouver dans son Darfour natal. Les soudanais étaient fous furieux et l’ont fait savoir à Deby. Ce dernier avait voulu se rattraper en envoyant son armée derrière le MJE, mais les différentes composantes de l’armée de Deby ont carrément désobéi. Alors Deby décide d’envoyer un émissaire pour expliquer tous ces déboires et proposer que l’armée soudanaise rentre au Tchad et y élise domicile pour traquer le MJE à partir de ses bases arrières.

L’Emissaire de Deby arrive à Khartoum dans la semaine du lundi 26 septembre. Les soudanais n’accordent aucune importance au contenu de son message mais s’empressent de lui poser la question qui les taraude : « mais pourquoi, pourquoi, pourquoi Deby n’a pas la maitrise de son armée ? » L’Emissaire prend un air solennel et répond très tranquillement : «  vous savez, au Tchad, nous n’avons pas une armée nationale, c’est une milice cosmopolite dirigée exclusivement par les membres de la famille du Président. Ce sont des analphabètes qui n’ont rien du militaire, ramassés derrière les chameaux et à qui on a bombardé des grades de colonel et Général exclusivement. Ils n’obéissent à aucun ordre et ne savent donner aucun ordre. Il en est ainsi à tous les niveaux de l’armée, et dans tous les corps, y compris au niveau de la Force Mixte. C’est ça l’armée tchadienne ou disons le net, la milice de Deby.

Vous les soudanais, vous vous faites des illusions si vous pensez que les zaghawa iront frapper le MJE à votre place. Ces gens sont comme des lianes rampantes, ils sont rattachés les uns aux autres par des liens de famille. Ils peuvent s’entretuer le jour comme des chacals et se téléphoner ou se visiter pour se rendre mutuellement des condoléances, la nuit.

Deby vous propose d’envoyer votre propre armée au Tchad pour combattre le MJE à partir de ses bases arrières tchadiennes et je pense que c’est une occasion à ne pas rater.» Paroles d’un Conseiller très Spécial.

Correspondance Particulière.


Commentaires sur facebook