Les Brèves de N’djaména : Bizarreries au Ministère de l’Assainissement public

Quand Deby a créé ce Ministère, beaucoup des tchadiens, surtout les plus avertis ont tout simplement rigolé, parce qu’ils savaient d’avance que c’est une initiative pour amuser la galerie, au mieux enquiquiner ceux qui semblent sortir du chemin tracé par Deby ou oublier qu’il est le chef. Aujourd’hui, tout se vérifie, même ceux qui avaient rigolé n’en reviennent pas : ce Ministère n’a jamais osé toucher les différents et nombreux réseaux des criminels économiques qui grouillent avec et autour de Deby lui-même. Il s’attaque à des menus fretins que Deby aurait indiqués. Et voilà pris dans son propre piège.

Tenez-vous bien : dans le budget 2011du Ministère, il y a une ligne de 400.000.000 de CFA destinés à l’achat du matériel et meubles du Bureau; au moment où la quasi-totalité des ministères n’a pas dépensé un CFA pour leurs fourniture, le Ministère de la Moralisation a tout simplement liquidé cette ligne en complicité avec le DAAFM du Ministère, sans qu’une feuille ou une chaise ne soient achetés! Dans la poche du Ministre et de son DAAFM. Une autre bizarrerie au même Ministère au même titre des dépenses : il y a une autre ligne de 30.000.000 de CFA mensuels, destinés à effectuer des missions à l’intérieur du pays pour traquer les malfaiteurs de tous bords. Les missions sont organisées par le DG du Contrôle d’Etat et le Directeur de la Législation et du Contentieux. Des cibles sont identifiés (individu ou personne morale, c’est selon), des contrôleurs bien choisis et instruits et la manœuvre lancée, à la suite de laquelle un rapport circonstancié hautement salé est déposé auprès du DG du Contrôle d’Etat. Ce dernier est chargé de montrer ledit rapport au Ministre et acquérir son consentement pour le reste de l’opération. Le consentement acquis, le DG et le Directeur convoquent la personne (morale ou le responsable de l’entreprise) et lui jettent à la figure ledit rapport. Une fois la lecture terminée, l’incriminé est complètement déstabilisé, dans tous ses états, se lève, s’assis, pleurniche, se mouche, raconte toute sa vie familiale, et que vont devenir ses enfants à son absence, qu’il est foutu, qu’il ne peut pas supporter la prison, il est diabétique, ce sera une honte indélébile sur sa famille, qu’il ne peut supporter les conditions de vie de Korotoro, de Toddi, de Bardai ou de Birao (RCA), (tiens, tiens c’est la première fois qu’on apprend qu’il y a des prisonniers tchadiens en RCA!). Il évoque tous les Dieux, tous les prophètes, etc. Bref, le supplicié, essoufflé de ses pérégrinations, tombedevant les deux compères, qui ont suivi toute la scène, imperturbables. « Que dois-je faire », finira-t-il par leur demander. « Tout dépend du Ministre et peut-être de toi, si tu sais bien parler, peut-être le Ministre saura être un peu clément envers toi. » Alors le Monsieur saisi l’occasion, tel un noyé sur la première branche : « je suis prêt à répondre favorablement à tous vos désirs et demandes. » Les deux responsables de la moralisation font semblant de se concerter et d’aller voir le Ministre et reviennent : « le Ministre est prêt à classer le dossier mais il faut fermer la bouche des contrôleurs, auteurs dudit rapport. » Il ne faut pas répéter 2 fois ; le Monsieur vide ses poches, ses tiroirs à la maison et même sous le matelas ! Et le rapport est définitivement classé en rappelant au supplicié de fermer sa bouche à son tour et lui de répondre « est ce qu’un mort parle ! »

Autre source des revenus aux mêmes responsables : il y a au plus 2 missions à l’intérieur du pays par mois qui ne coutent pas plus de 2 millions de CFA, au maximum ; or les 30.000.000 de CFA mensuels destinés aux missions intérieures sont systématiquement liquidés tous les mois ! Ce sont l’assainissement et la moralisation à la Deby !

Beremadji Félix
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

2 Commentaires

  1. ALLA FI

    quel est la difference entre celui qui vole les urnes et celui qui vol l’argent publique?
    pour moi celui qui remplie les urnes et detourne le vote du peuple est beaucoup plus voleur que celui qui vol l’argent publique, meme si servette et sert pierre servent pour la meme chose.Je pense pas que le ministre moralisateur est le plus grand voleur. Selon moi ahmadaye al hassan est supletif dans un régiment de voleur. Il y les generaux qui bourent les urnes aux presidentielles et les autres autres lieutenant remplissent les urnes aux legislative et aux comminal, ceux la aussi devoient etre jugé en prémmier car il bloquent les choix de citoyens qui veulent sortir de cette gouvernement de corompu .

  2. ZAKI AHMAT

    il y a bcp d’incoherence dans ce que vous relatez. le directeur de la legislation n’est pas arreté. le vrai probleme c’est le controle à l »ADAC.