Tchad – Les oubliés de N’Djamena mise en ligne – Secours Catholique

L’entrée des rebelles les 2 et 3 février derniers a provoqué des dégâts considérables dans la capitale. 160 morts, plus de 2 000 blessés ont été dénombrés, tandis que 70 000 personnes ont trouvé refuge à Kousseri, au Cameroun. Des dizaines de maisons et des édifices publics ont été détruits.

Par un projet visant à réhabiliter les maisons avant l’arrivée de la saison des pluies, Caritas Tchad a aidé à la reconstitution du capital des activités économiques, appuyé financièrement les dispensaires submergés par l’afflux des blessés et pris en charge 40 blessés graves soignés dans les hôpitaux publics.

Cependant, l’état d’urgence a permis au gouvernement de procéder à une opération de “déguerpissement


Commentaires sur facebook