Tchad : les engins non explosés tuent toujours – Relief

Un enfant est mort et cinq autres ont été blessés par l’explosion d’un engin dans l’Est du pays, indiquent les organismes des Nations Unies présents au Tchad, précisant que ce dernier épisode porte à 17 le nombre de décès et à 78 celui des blessés causés par les engins non explosés depuis le début de l’année.

« Il est de plus en plus fréquent que des engins non-explosés mortels affectent des civils innocents, surtout des enfants« , a dit Jean-François Basse, responsable de l’Unicef dans l’Est du pays, avant d’ajouter que la déflagration serait survenue alors que les enfants jouaient avec l’engin, inconscients du danger qu’ils encouraient. Des témoins ont rapporté qu’à leur arrivée à l’hôpital, retardée par de fortes pluies et les routes impraticables, un des enfants était décédé et que deux autres avaient eu plusieurs doigts amputés. Le dernier incident dû aux engins non explosés dans le pays s’était vérifié le 4 août dernier dans un marché bondé de la capitale N’Djamena et avait fait quatre morts et 30 blessés. Les incidents provoqués par les engins non explosés se sont multipliés au cours des derniers mois du fait du matériel de guerre laissé sur le territoire après les récentes campagnes militaires conduites par l’armée régulière et la rébellion active dans l’Est du pays. (ADL/CN)


Commentaires sur facebook