Les recherches pétrolières dans le basin du lac Tchad vont engloutir 500 millions USD – Apa

Le Directeur général de la société nationale des pétroles du Nigeria (NNPC), Abubakar Yar’adua a annoncé que sa société allait investir près de 500 millions de dollars pour renforcer les recherches de pétrole brut dans le Bassin du lac Tchad.

Au terme d’une visite de courtoisie au Cheikh de l’Etat de Bornou, Alhaki Mustafa Umar el-Kanemi, à Maiduguri (nord du pays), M. Yar’Adua a confié samedi aux journalistes que les activités de prospection dans le bassin allaient reprendre en novembre.

Il a annoncé que le personnel nécessaire serait en place sur le terrain pour la période de 12 à 18 mois.

« Nous allons également consacrer à ce projet, une enveloppe de l’ordre de 500 millions de dollars », a-t-il poursuivi.

Selon M. Yar’Adua, la ’Nigerian Petroleum Development Company’ (NPDC), une société en amont de la NNPC sera chargée des opérations de forage dans le bassin.

La NPDC, qui est une société à responsabilité limitée (Sarl), devrait disposer des atouts pour rechercher les fonds nécessaires aux financement des ses opérations.

Selon M. Yar’adua, du fait que du pétrole en quantités commercialisables a été découvert au Tchad, au Niger et en République Centrafricaine, tous des pays limitrophes de l’Etat de Bornou, il est clair que nous espérons en trouver dans cet Etat.

Les activités d’exploration de pétrole avaient débuté dans le bassin dès 1976 et s’étaient poursuivies jusqu’en 1996, une période durant laquelle, 23 puits avaient été forés.

Deux de ces puits (Wadi-1 et Kinasar-1) avaient donné du gaz en quantités limitées. Les recherches dans la zone avaient été suspendues en 2000, pour des raisons économiques, les quantités découvertes n’étant pas commercialisables.


Commentaires sur facebook