Tchad: l’Eufor accrochée par des rebelles – Afp

Une patrouille de l’Eufor, force européenne déployée au Tchad et au nord de la Centrafrique, a été accrochée dimanche près de Moudeïna (est du Tchad) par des rebelles qui ont été bombardés lundi par l’aviation tchadienne, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

« Nous avons tiré sur une patrouille de quatre véhicules légers et un véhicule blindé. Voyant qu’il s’agissait d’une force neutre, nous les avons laissés repartir », a affirmé Hissène Ahamat Al-Hadj, porte-parole par intérim et commissaire financier de l’Union des forces pour le changement et la démocratie (UFCD), joint par téléphone satellitaire depuis Libreville.

« Une équipe de reconnaissance de l’Eufor a effectivement essuyé des tirs dimanche dans cette zone de la part d’une trentaine d’hommes non identifiés. L’équipe de reconnaissance n’a pas cherché à entrer au contact et s’est dégagée sans qu’il y ait de blessés ou de problèmes », a confirmé le lieutenant-colonel Cyrille Zimmer, porte-parole de l’Eufor.

Lundi, la zone, située à l’est à la frontière soudanaise, au sud d’Adré et où la rébellion affirme avoir des « postes avancés », a été bombardée par l’aviation tchadienne. Deux avions de type Sukhoï achetés récemment par le Tchad ont lâché « trois obus sur nos positions sans faire de victimes », a affirmé M. Ahamat Al-Hadj.

Après les offensives rebelles de février et juin, le régime tchadien s’est renforcé militairement en achetant notamment plusieurs hélicoptères et deux avions Sukhoï, a -t-on appris auprès d’une source militaire française désirant conserver l’anonymat. L’armée tchadienne disposerait désormais de 11 hélicoptères de combat et de deux Sukhoï, a-t-on indiqué de même source.


Commentaires sur facebook