Paléontologie – Michel Brunet : à la recherche de l´hominidé perdu – LPJ

De passage à São Paulo où il a donné une conférence dans le cadre de la semaine de la science, cet éminent professeur au Collège de France titulaire de la chaire de Paléontologie humaine est à l´origine de découvertes archéologiques majeures. C’est un voyage passionnant vers le premier homme que nous présente Michel Brunet

Michel Brunet lors de la conférence qu’il a donnée à São Paulo – photo J. Sivieri (LPJ)

Paléontologue de terrain, Michel Brunet est à l’origine de deux découvertes majeures dans la recherche de nos origines. Tout d’abord Abel (Australopithecus bahrelghazali) datant de 3,5 millions d’années et Toumai (Sahelanthropus tchadensis) découvert au Tchad, datant de 7 millions d’années. Pour le scientifique, la bifurcation entre la branche humaine et celle des grands singes daterait de 9 millions d’années, contre les 7 à 8 généralement affirmés. Les premières études confirment qu’il existait à cette époque une vaste région boisée parsemée de lacs qui englobait le Tchad, l’Egypte et la Libye. C’est dans cette région que le paléontologue positionne les premiers représentants du rameau humain. « Le rameau humain est un groupe comme un autre groupe, nous explique-t-il. « Prenons une image : un jardin, vous plantez un arbre, des branches vont pousser certaines vont mourrir, d´autres naissent, la durée dépend de l´arbre, l´histoire d´un groupe c´est comme ça ».

LPJ : Professeur, quel est l’intérêt de savoir si notre origine remonte à 7 millions ou à 9 millions d´années ?
Depuis que l´homme est homme, il veut savoir d´où il vient et qui il est. Mieux connaître notre histoire intéresse les humains, tous les humains, quelle que soit leur culture. Avec Toumai on sait qu´on a une histoire d´au moins 7 millions d´années. Lors de l´Exposition Universelle au Japon, Toumai a attiré quelques 25 millions de visiteurs. En France, la généalogie passionne de plus en plus de personnes. Les découvertes d’Abel, Orrorin, Toumai, ou Ardipithecus Kadabba ont permis de construire peu à peu notre arbre généalogique.

En Amérique du Nord et maintenant en Europe, les créationnistes cherchent à affirmer de plus en plus leurs convictions, y-a-t-il un danger ?
Le créationnisme est un concept moyennageux. Sur le plan scientifique, l´évolution est démontrée. D´un coté il y a la science, et de l´autre la croyance.

Dans quels pays vos recherches vont-elles se poursuivre ?
Sur les sols libyen et égyptien, avec une priorité sur la Libye où j´ai déjà obtenu des autorisations de fouilles.

J. Sivieri (www.lepetitjournal.com – São Paulo) lundi 10 novembre 2008

Michel Brunet. D’Abel à Toumaï : Nomade, chercheur d’os. Paris : Odile Jacob, 2006.
Pour en savoir plus sur les hominidés, 5 vidéos sur youtube : Pre-Human: Riddle of The Toumai Skull


Commentaires sur facebook