Armée. 1er RCP: les paras passeront Noël au Tchad – ladepeche

Deux cent vingt-six hommes du 1er RCP sont actuellement en mission sous les tropiques. D’autres vont partir au Gabon.

Des patrouilles dans les rues font le quotidien des hommes au Tchad. Photo 1er RCP archivesVoilà deux mois que nos parachutistes se sont envolés pour une opération de quatre mois au Tchad.

A la mi-temps de leur mission, comment vivent-ils le quotidien ? « Le moral des troupes est au beau fixe, annonce l’officier communication du régiment, le capitaine Mollard. Les fêtes approchent et les parachutistes les préparent en décorant les compagnies et en réalisant des crèches de Noël avec les moyens du bord et en les adaptant aux conditions météorologiques du pays. En effet, les températures sont actuellement de 40° au plus chaud de la journée et le mercure descend la nuit autour des 15°. Le climat s’achemine vers des temps plus agréables car la saison des pluies est terminée depuis une petite quinzaine de jours. Leur retour est prévu fin février-début mars… si tout va bien. »

Quant aux familles, elles ont envoyé à leurs maris et papas un colis de Noël qui doit leur arriver dans les temps et les aider à combler le vide de leur présence.

Au quartier Beaumont, l’activité opérationnelle ne baisse pas. Dans cinq semaines, 300 parachutistes (la re compagnie et le capitaine Mitnik et la 3e compagnieet le capitaine Cognon) s’envolent pour quatre mois au Gabon, dont l’une de leurs missions pourrait être de renforcer les positions au Tchad en cas de besoin.

retour sur le dispositif

Depuis le 10 octobre, le colonel Blachon, chef de corps du 1er RCP, commande le groupement terre au Tchad, environ 500 hommes, dont les parachutistes appaméens sont au nombre de 226 en terre africaine (la 2e compagnie sous les ordres du capitaine Galvan, l’état-major et un détachement de la compagnie de commandement, y compris des personnels affectés aux infrastructures). La mission se déroule dans d’excellentes conditions et les parachutistes sont en permanence en alerte opérationelle. Ils effectuent régulièrement des missions de reconnaissance, des entraînements pour des plans d’interventions, des sauts et des tirs notamment. Les parachutistes du régiment sont situés dans quatre emprises différentes dans le pays. A N’Djaména, à Faya-Largeau, à Abéché (au nord) et à Fort-Chambreau, à l’est dupays, une section du régiment sous les ordres de l’EUFOR (mission d’assistance aux réfugiés du Darfour). A Pamiers, les familles ont été accueillies mercredi au quartier Capitaine-Beaumont pour un après-midi durant lequel elles ont assisté à la projection d’un film d’informations générales sur le Tchad. Beaucoup d’épouses de militaires auraient toutefois aimé voir des photos de leur mari sur place. La distribution des cadeaux de Noël aux enfants aura ensuite tenté de faire réapparaître les sourires sur les visages.


Commentaires sur facebook