Tuerie au Tchad : le légionnaire remis aux autorités françaises – Europe1

Selon une information Europe 1, le légionnaire français qui a tué il y a une semaine trois autres soldats et un paysan tchadien à Abéché, dans l’est du Tchad, a été remis lundi soir aux autorités françaises d’Abéché. Ce jeune homme de 27 ans, Josafa Da Silva, d’origine brésilienne avait été arrêté jeudi dernier.

e légionnaire forcené est entre les mains des autorités françaises à Abéché. C’est une information Europe 1. Le jeune homme de 27 ans d’origine brésilienne, répondant au nom de Josafa Da Silva, avait été interpellé il y a une semaine par les gendarmes tchadiens à quelques kilomètres d’Abéché. Jusqu’à présent, il était retenu par la gendarmerie tchadienne. « Epuisé », mais « dans un état physique correct », le militaire a été dénoncé par la population locale.

Il a été remis aux gendarmes de l’EUFOR, les forces opérationnelles de l’Union européennes, lundi soir. Selon un accord préalablement établi entre le Tchad et l ‘EUFOR, c’est le droit du pays du militaire incriminé qui s’applique. En l’occurence, le légionnaire sera jugé.

Le forcené a un frère légionnaire, également stationné au Tchad en ce moment même. Dans les archives de la légion, le jeune homme était considéré comme « stable », ayant un bon niveau scolaire, équivalent BTS.

« Pris d’un coup de folie », le forcené a tué mardi deux légionnaires de son régiment étranger d’infanterie de Nîmes. Ils étaient stationnés au Camp des étoiles, le grand camp de l’Eufor proche de l’aéroport d’Abéché. Il a également mortellement touché un militaire togolais, membre de la Minurcat 2, l’opération de l’ONU qui a succédé à l’Eufor le 15 mars. Enfin, le légionnaire a tué un paysan tchadien lors de sa fuite.


Commentaires sur facebook