Tchad/Rébellion: Le triomphalisme du pouvoir – Rfi

Le gouvernement tchadien ne cache pas sa joie, deux jours après les combats qui ont opposé l’armée aux troupes rebelles de l’UFR (l’Union des forces de la résistance) autour d’Am-Dam, dans l’est du pays. Pourtant, à Ndjaména, rien ne peut laisser penser que le pays est en guerre. Pas de déploiement de militaires dans la ville et aucun blindé aux carrefours comme ce fut le cas, en février de l’année dernière, lorsque les rebelles étaient entrés dans la capitale. Mais il est vrai que cette semaine, les combats se sont déroulés à plusieurs centaines de kilomètres. Toutefois, cette guerre est omniprésente à la télévision.

Des images passent en boucle depuis ce matin sur les antennes de la télévision nationale. Un long clip d’une dizaine de minutes qui mêle un peu tout.On y voit d’abord et surtout des soldats tchadiens triomphants, des cortèges de véhicules militaires filmés autour d’Am-Dam, dans la zone des combats.

Rien n’est caché. On voit des dizaines de cadavres de rebelles filmés en gros plan et de longues séquences montrent les cent cinquante prisonniers capturés dans le journée de jeudi.

A tout cela, s’ajoute aussi de la musique jouée par des hommes en tenue, des orchestres militaires et des chansons pour célébrer la force et la grandeur de l’armée du Tchad. On y voit également des images d’actualité internationale, la condamnation de l’attaque par les Nations unies et l’Union européenne et puis, à nouveau, des combattants de l’armée nationale, posant longuement autour des véhicules calcinés de leurs adversaires.

Une victoire médiatique

A aucun moment, il n’est question des soldats tchadiens blessés. Les journalistes ont été étroitement surveillés et même si nous avons pu voir ces soldats, tous les clichés pris ont dû être effacés. Rien ne doit entamer le moral des troupes et de la population. Le gouvernement tchadien vient assurément de remporter une bataille militaire, mais en gagnant la guerre des images, sa victoire est aussi médiatique.


Commentaires sur facebook