Tchad: mercredi férié pour une marche "contre l’agression soudanaise"- Afp

La journée de mercredi sera « fériée, chômée et payée » au Tchad, pour la tenue d’une « marche nationale contre l’agression soudanaise », selon un décret pris mardi par le président tchadien Idriss Déby Itno, en référence à l’attaque la semaine dernière de rebelles venus du Soudan.

« A l’occasion de la marche nationale contre l’agression soudanaise, la journée du mercredi 13 mai 2009 est déclarée exceptionnellement journée fériée, chômée et payée sur l’ensemble du territoire national », selon le texte.

Dans un communiqué diffusé à N’Djamena, 90 partis politiques toutes tendances confondues ont exhorté les Tchadiens à participer mercredi à une « marche de soutien aux forces de défense et de sécurité et au président de la République contre l’agression soudanaise au Tchad. »

La principale coalition de l’opposition, la Coordination des partis politiques pour la défense de la Constitution (CPDC) a toutefois annoncé qu’elle avait décidé de « s’abstenir de s’associer aux marches et mesures suggérées par la mouvance présidentielle ».

Le CPDC a toutefois réitéré « son entière disponibilité à contribuer avec foi à toute initiative politique et pacifique susceptible de mettre un terme à cette guerre à rebondissements qui n’a que trop duré ».

Plusieurs mouvements rebelles tchadiens regroupés au sein d’une coalition, disposant de bases arrière au Soudan, ont lancé le 4 mai une attaque visant, selon eux, N’Djamena. Ils ont essuyé des revers lors d’affrontements meurtriers avec les forces gouvernementales dans l’est du Tchad, selon le gouvernement et plusieurs observateurs étrangers.

Selon un bilan gouvernemental, 225 rebelles et 22 militaires ont été tués dans les combats. L’attaque a été condamnée par plusieurs pays et institutions.

N’Djamena et Khartoum s’accusent depuis plus de quatre ans de déstabilisation par groupes armés interposés.

Le président Déby a menacé samedi de rompre les relations diplomatiques avec le Soudan.


Commentaires sur facebook